Le ZooParc de Beauval recycle ses bâches publicitaires!

Encore une idée originale au ZooParc de Beauval… Le recyclage de ses bâches publicitaires !

L’énorme nouveauté 2016 a été l’installation exceptionnelle de La Réserve des Hippopotames, avec observation des animaux en vision sous-marine. Kiwi, la femelle hippopotame a d’ailleurs joué la star de la campagne publicitaire du ZooParc de Beauval : elle était affichée un peu partout en France de mars à juin 2016. A la gare de Paris-Montparnasse, un emplacement de choix lui a même été réservé : 78 m² de bâches publicitaires rien que pour elle ! Une grande première pour Kiwi et le ZooParc de Beauval.

Qui dit affichage gigantesque, dit opération hippopotamesque ! Impliqué dans la préservation de la biodiversité, le ZooParc de Beauval recherche continuellement à minimiser l’impact de ses actions sur l’écologie. Après la création d’une usine de méthanisation, Beauval recycle désormais ses bâches publicitaires !

Comment leur donner une seconde vie ?
En les transformant en accessoires : Sacs, porte-documents, compagnons de voyage et porte-monnaie composent la collection «Hippopotame» Automne / Hiver 2016-2017. Au total, 237 articles ont été créés.

Les produits ont été confectionnés uniquement à partir des bâches publicitaires. Chaque pièce est unique. Elles n’ont connu aucun traitement et ont seulement été découpées, lessivées et cousues à la main par les équipes de Beauval, en collaboration avec celles de Bilum* et le personnel d’une entreprise d’insertion sociale.

Grand jeu pour gagner quelques-uns de ces accessoires recyclés, jusqu’au 11 décembre
Il suffit de répondre correctement à 3 questions simples sur www.zoobeauval.com
Possibilité de jouer jusqu’au 11 décembre minuit. Tirage au sort le 12 décembre.

*Depuis 2005, Bilum recycle différents matériaux en leur donnant une seconde vie. L’entreprise est pionnière en France dans la transformation des toiles publicitaires géantes.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire