De petits ragondins à découvrir au Zoo de Bâle

10 jeunes et turbulents petits ragondins s’agitent dans les fourrés de leur enclos au Zoo de Bâle. Les ragondins sont très appréciés du public car il se passe toujours quelque chose chez ces rongeurs diurnes.

© Zoo de Bâle

Peu d’animaux ont autant de noms différents que le ragondin. Et peu d’animaux sont aussi souvent confondus que lui. Parmi ses autres noms: le castor du Chili, le castor des marais ou encore le myocastor. L’espèce est présente au Zoo de Bâle depuis 1943. Quelque 400 jeunes sont venus au monde depuis cette date. Actuellement, plusieurs jeunes s’ébattent dans les fourrés du nouvel enclos et se laissent bercer par les eaux. Même en hiver, une visite auprès de ces turbulents rongeurs n’est jamais décevante, car ils sont particulièrement actifs en journée.

Grandir dans une famille nombreuse
Les ragondins sont originaires d’Amérique du Sud où ils vivent à proximité des rivières et des lacs. Exclusivement herbivores, ils évoluent en groupes de grande taille divisés en sous-groupes. Chacun de ces sous-groupe est composé d’un couple et de ses petits. Cette espèce ayant un cycle de reproduction très élevé, une famille compte souvent jusqu’à 15 membres. La gestation dure quatre mois et demie et la portée, comptant six à huit petits, naît déjà velue et parfaitement développée. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle à cinq mois. Une femelle peut élever deux à trois portées par an.

Des racines sud-américaines
Les ragondins ont été chassés dès le début du XIXe siècle pour leur belle fourrure brune aux reflets rouges, avant d’être introduits en Europe pour l’élevage. Quelques individus parvenant toujours à prendre la fuite, l’espèce parvint ensuite à s’établir confortablement en Europe centrale. Leur magnifique fourrure leur valut d’être souvent confondus avec les castors, et cela même s’ils sont bien plus petits et pèsent rarement plus de dix kilos. De plus, leur queue est ronde et non plate comme celle des castors.

Un sosie velu
Le ragondin est aussi souvent confondu avec un autre animal, la ressemblance portant autant sur l’apparence que sur le nom: le rat musqué. Originaire d’Amérique du Nord, le rat musqué fut aussi introduit et élevé en Europe pour sa fourrure. L’espèce comptant son lot de fugueurs, elle est aujourd’hui bien établie en Europe. Les rats musqués sont plus petits que les ragondins. Ils ne pèsent jamais plus de 1,8 kg et leur queue est légèrement aplatie sur les côtés. En raison de leur petite taille, les rats musqués sont à leur tour souvent confondus avec les surmulots.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire