Décès de Goma, la célèbre femelle gorille du Zoo de Bâle

Premier gorille né dans un zoo européen, Goma est morte de vieillesse le 7 juin au Zoo de Bâle. La vieille dame, chouchoute de toute une génération de Bâloises et de Bâlois, avait vu le jour au Zoo de Bâle en 1959. Si plusieurs signes physiques usuels trahissaient depuis un certain temps déjà son âge avancé, Goma ne souffrait en revanche d’aucun problème de santé.

© Zoo de Bâle

Jusqu’à très récemment encore, elle affichait une santé de fer. Mais dans les dernières semaines, elle semblait absente, fatiguée et n’avait plus beaucoup d’appétit. Le 7 juin au matin, elle était très faible. Après avoir avalé un tout petit peu de nourriture, elle est allée s’isoler dans un box à l’abri des regards. Peu après, elle n’a plus réagi aux sollicitations régulières des autres membres du groupe des gorilles. Goma a poussé son dernier soupir à 12 h 15.

Premier gorille né dans un zoo européen en 1959, Goma a grandi dans la famille du Prof. Dr. Ernst Lang, alors directeur du zoo.

© Staatsarchiv Basel-Stadt

Un parcours exceptionnel
La naissance et les jeunes années de Goma auprès des hommes ont été rapportées par les médias du monde entier. Vers l’âge d’un an, Goma a reçu la compagnie d’un gorille du même âge, Pepe. C’est à ses côtés qu’elle a ensuite pu rejoindre sa famille de gorilles. Goma a élevé sans la moindre aide humaine son fils Tamtam né en 1971, ce qui l’a ramenée au centre des discussions à l’échelle internationale: Tamtam était en effet le premier gorille de la deuxième génération du Zoo, et le premier bébé gorille élevé dès son premier jour dans un zoo en compagnie d’un gorille à dos argenté. Il est resté l’unique progéniture de Goma.

Une deuxième vie en pleine santé
En 2009 Goma, la femelle gorille mondialement célèbre et déjà bien âgée, fêtait son 50ème anniversaire au Zoo de Bâle. Des travaux de rénovation en 2010 l’ont contrainte, avec son groupe, à quitter le pavillon des singes pendant un an. Lors des examens médicaux réalisés à l’occasion des transferts aller et retour, Goma a montré une excellente santé pour son âge. Une fois de retour dans le pavillon rénové, Goma a une nouvelle fois créé la surprise: tandis que ses congénères ont tous commencé par se retirer dans leur nouvel enclos pour se remettre des émotions et de la fatigue du déménagement, Goma a préféré s’attaquer directement au repas déjà mis à disposition du groupe, comme si elle n’était jamais partie.

Une vie marquée par la présence humaine
Conséquence de son enfance exceptionnelle, Goma est toujours restée liée aux hommes et s’est ainsi pendant longtemps tenu en marge de son groupe. Heureusement, au cours des deux dernières années de sa vie, Goma est parvenue à s’intégrer de mieux en mieux dans le cercle familial, jusqu’à devenir une «grand-mère» épanouie et prévenante. Chez les grands singes, 58 ans est considéré comme un âge plus que respectable.

Curriculum vitae de Goma
• Parents: Steffi et Achilla, aïeux de la famille des gorilles de Bâle
• 1956: Première naissance mondiale d’un gorille dans un zoo, dans l’Ohio (États-Unis).
• 1959: Le 23 septembre, Goma est le tout premier gorille à naître dans un zoo européen. Goma grandit au sein de la famille du Prof. Dr. Ernst Lang, directeur du zoo.
• 1960: Goma accueille Pepe, un compagnon du même âge qu’elle. Elle passe avec lui beaucoup de temps dans un groupe mixte de jeunes grands singes avant de retourner, toujours en sa compagnie, auprès de sa famille naturelle.
1971 Naissance de Tamtam, le fils de Goma. Tamtam est le premier gorille de la deuxième génération du zoo. Il restera l’unique progéniture de Goma.
• Années 80: Goma reste socialement isolée de son groupe, mais finit par s’intégrer au cercle familial en assumant pleinement son rôle de tante auprès de la progéniture de sa sœur.
• 1997: Départ de Tamtam pour le zoo de Wuppertal, où il décédera à l’âge de 38 ans, au cours de l’été 2009.
• 2009: Goma a 50 ans le 23 septembre. Le zoo organise une fête pour l’occasion.
• 2010: En raison de travaux de rénovation du pavillon des singes, Goma et son groupe sont temporairement délocalisés en dehors du zoo.
• 2011: Retour des singes dans le pavillon rénové. Goma se comporte comme si elle n’était jamais partie.
• 2014: Goma fait la connaissance d’un nouveau jeune dos argenté. Avec l’arrivée de M’Tongé, elle vit un second printemps.
• 2018: Dans le groupe du Zoo de Bâle, Goma vit aux côtés de sa sœur Quarta (50 ans), de Faddama (35 ans), Joas (29 ans), M’Tongé (19 ans), Adira (12 ans), Makala et Mobali (3 ans tous les deux).

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire