Naissance de quadruplés au Zoo de Champrépus

Neva, une femelle maki vari roux du Zoo de Champrépus, a donné naissance, le 27 avril 2018, à 4 bébés, sur son île, dans une touffe de bambous. Naissance très attendue, depuis plusieurs semaines !

© Zoo de Champrépus

Grâce à la vigilance constante des soigneurs animaliers, les bébés ont pu être sauvés. Transis de froid à cause de la pluie incessante et de la température extérieure très basse, ils ont été placés en couveuse quelques heures et revigorés par un biberon. Puis, installés par les soigneurs dans un « nid » artificiel, à l’abri dans la « maison de nuit » de leurs parents, les 4 bébés ont rapidement été accueillis par leur mère Neva.

Dans leur pays d’origine à Madagascar, les femelles makis vari roux mettent au monde leurs petits à l’automne. Dans les zoos européens, elles mettent bas au printemps, en raison des différences géographiques et astronomiques entre l’hémisphère Nord et le Sud. Généralement, la mère donne naissance à 2 ou 3 bébés et très rarement à 4 !

© Zoo de Champrépus

Ce primate est le seul lémurien à ne pas porter ses petits, accrochés à son ventre ou son dos, ce qui l’oblige à les déposer dans un « nid » souvent situé dans une coupelle d’un arbre où certaines plantes épiphytes (fougères, orchidées ou autres) les protègent du regard d’éventuels prédateurs comme le fossa ou le pygargue de Madagascar.

Cette quadruple naissance, outre la grande fierté de l’équipe du Parc, apporte un intérêt certain sur le plan zoologique. En effet, le maki vari roux est classé en « danger critique d’extinction » sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale de la Conservation de la Nature) car son aire de répartition est très limitée.

Cette espèce vit uniquement dans les forêts primaires du Sud/Est de Madagascar et plus précisément dans la péninsule de Masoala (la plus grande région de forêt primaire de Madagascar) où elle occupe souvent les plus grands arbres. Menacée, d’une part par la chasse et surtout par la déforestation illégale, elle est, d’autre part, victime de fréquents et réguliers cyclones frappant la côte Est de Madagascar et notamment la Baie d’Antongil.

© Zoo de Champrépus

Ce lémurien est aussi inscrit dans un programme d’élevage européen (EEP) auquel le Zoo de Champrépus participe depuis plus de 20 ans. Cette quadruple naissance est d’autant plus précieuse que les parents sont, génétiquement, le couple le plus important de la population européenne (environ 500 individus répartis dans 140 Parcs zoologiques).

En effet, Neva est classée n° 1 de toutes les femelles et le mâle classé 4ème ! Aujourd’hui, l’investissement des personnes impliquées dans ce programme d’élevage et aussi des scientifiques qui œuvrent pour la conservation de cette espèce à Madagascar, est récompensé par le transfert dans des parcs zoologiques de cette île, de 2 lémuriens, nés en Europe, avec l’espoir de pouvoir renforcer la population dans ces forêts malgaches grâce à des individus issus de ces 2 animaux. En raison de leur valeur génétique, les 4 nouveaux- nés du Parc Zoologique de Champrépus les rejoindront probablement dans un avenir proche !

Le Zoo, avec son association « Gaïa Conservation », est aussi partenaire de l’ONG Malgache, « Antongil Conservation », depuis plus de 15 ans. Grâce, en partie, à ce soutien financier du Parc, et surtout au Bioparc de Doué-la-Fontaine (principal partenaire), le gouvernement malgache a ainsi autorisé cette ONG à repeupler, de makis vari roux provenant d’une autre forêt malgache , la forêt de Farankaraina , dans la péninsule de Masoala , qu’elle gère depuis une dizaine d’années, après son classement en zone protégée. Ce projet sera conduit par le Bioparc de Doué-la-Fontaine. Dans ce cas précis, on parle alors de translocation : c’est le transfert d’animaux, d’un milieu naturel à une autre et où les conditions environnementales sont favorables pour l’espèce.

Deux bonnes nouvelles très liées : les naissances et ce repeuplement !
Les bébés makis vari roux ont encore besoin d’un environnement chauffé. Très dépendants aussi de leur mère qui les protège de tout éventuel dérangement, ils sont actuellement visibles, à travers une baie vitrée, ou par le biais d’une caméra sauf au moment de la sieste après la tétée !

Infos pratiques
> Le Parc est ouvert tous les jours du 1er avril au 30 septembre de 10h00 à 19h00. Fermeture de la billetterie à 17 h .
En cas d’intempérie et/ou pour des raisons de sécurité, la direction du parc se réserve le droit de fermer l’établissement.
> Tarifs 2018 :
Adulte : 17,50€
Enfant (de 3 à 12 ans) : 11,50€
Carte Pass annuelle sur demande à l’accueil.

> Services + :
Restaurant « Le Sumatra » ouvert de 12h à 14h tous les jours d’ouverture du parc –
Aire de jeux pour enfants (piscine à boules, structures gonflables…)
Aires de pique nique couvertes
Boutique …

> Animations tous les après-midi.

Pour toutes informations: www.zoo-champrepus.com

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire