Naissance d’un girafon à Planckendael

Dimanche dernier, Barbie a accouché d’un beau bébé à Planckendael. Barbie est une mère très expérimentée. Elle dorlote son grand bout’chou bien au chaud dans l’étable où tout le monde peut les admirer. Si le temps le permet, on peut les voir aussi gambader à l’extérieur.

© Jonas Verhulst / Planckendael

Un accouchement rapide
Le bébé a vu le jour dimanche dernier à 00h10. D’abord une et puis les deux pattes avant sont sorties, et la tête a suivi. L’accouchement proprement dit a été relativement court. Une naissance de girafe est miraculeuse car le bébé fait une chute d’environ deux mètres pour ensuite très vite se redresser sur ses petites pattes toutes fragiles. La maman a nettoyé alors son petit et au bout de 13 minutes, il s’est mis debout, vacillant sur ses longues pattes. Il passe délicatement la tête sous le ventre de maman pour boire goulûment son lait chaud. La petite girafe mesure près de 2 mètres, ce qui est particulièrement grand pour un girafon. Son pelage compte de nombreuses petites taches et ses pattes sont d’un beige plus foncé que celles des membres de sa famille. C’est un robuste petit gars et cerise sur le gâteau, il porte des cils très gracieux.

Un nom commençant par T
« Nous l’avons appelé Twiga, qui signifie girafe en swahili. C’est le nom d’un des plans d’action menés par la Giraffe Conservation Foundation en Afrique. L’opération Twiga leur a permis de sauver là-bas des girafes et leur habitat.« 

Jolien, la soigneuse déclare : « Le petit Twiga se porte comme un charme et conformément à nos attentes, Barbie est une maman exemplaire. C’est déjà son sixième bébé. Le girafon gambade même déjà dans la Savane.« 

© Jonas Verhulst / Planckendael

Des chiffres époustouflants
Il s’agit du sixième bébé mis au monde par Barbie après une période de gestation d’environ quinze mois. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à cinq mètres et demi, les femelles quatre mètres et demi. Ce sont les plus hauts mammifères au monde et pourtant, elles n’ont que sept vertèbres cervicales, comme l’homme. Leur langue a aussi des dimensions uniques : 45 cm de long. Ce jeune girafon a rapidement pris ses marques dans la savane et se sent tout à fait à l’aise avec les six membres de la famille (Barbie, Diamant, Rafiki, Saba, Megara et le mâle reproducteur Saleye), les addax, les impalas et les amusantes pintades de Numidie.

Espèce menacée
Le Zoo Planckendael participe au programme d’élevage européen mis en place pour ces animaux menacés. Mais il apporte aussi son soutien en faveur des girafes dans la nature, notamment par le biais de la Giraffe Conservation Foundation. Celle-ci soutient un projet dans le parc national de Garamba au Congo. Le but est d’aider les girafes de Kordofan menacées en cartographiant leurs déplacements. À l’aide de colliers émetteurs à transmission par satellite, les rangers surveillent ces gracieuses au long cou. Les connaissances sont précieuses pour leur protection. Vous voulez aussi aider les girafes ? Vous pouvez déposer votre contribution au Lodge des girafes au Zoo Planckendael.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire