30.000 aprons du Rhône réintroduits dans la nature grâce au Muséum de Besançon depuis 2008

Dernier relâcher en juin 2018 : 30 000 aprons du Rhône réintroduits dans la nature grâce au Muséum de Besançon depuis 2008.

© Jacky Renard

Reconnu à l’échelle internationale pour son implication et son savoir-faire en matière de préservation et de reproduction des espèces menacées, le Muséum de Besançon s’est engagé depuis de nombreuses années dans la conservation de l’Apron du Rhône, petit poisson en danger critique d’extinction. Ses équipes viennent de procéder à un dernier relâcher d’aprons dans la nature.

En juin 2018, 4 000 aprons du Rhône nés à la ferme aquacole du Muséum de Besançon et 46 aprons géniteurs, qui avaient été prélevés dans la nature (Durance), ont été réintroduits dans la Drôme. Depuis 2008, le plan national d’actions en faveur de ce poisson d’eau douce a permis de réintroduire 30 000 jeunes spécimens.

© Mickael Bejean

Deux ans de suivi sont nécessaires pour connaître les conclusions de cette opération pilote, mais on sait déjà que les « rois du Doubs » nés à Besançon se reproduisent naturellement dans la rivière de réintroduction. Selon les résultats de cette campagne, d’autres rivières pourront à leur tour bénéficier d’une réintroduction.

Toutefois, la réintroduction n’est utilisée qu’en dernier recours ; la sauvegarde des milieux est la vraie solution.

Lieu du relâcher © Mickael Bejean

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire