Ouverture de la grande volière africaine de la Réserve Africaine de Sigean ce mardi 10 juillet!

Après 10 mois de travaux, la grande volière d’immersion de la Réserve Africaine de Sigean sera ouverte au public le mardi 10 juillet 2018 !

© Réserve Africaine de Sigean

Conçue pour recréer un habitat lacustre planté de roseaux, de frênes et de tamaris, elle hébergera une population de plusieurs centaines d’oiseaux typiques des zones humides et des ripisylves africaines : Spatules, Ombrettes, Marabouts, Hérons goliath, Tantales, Palmistes, Sarcidiornes, Dendrocygnes, Touracos, Calaos … autant de noms d’oiseaux exotiques peu connus du grand public. À découvrir dès ce mardi 10 juillet, sur le parcours pédestre de la Réserve Africaine de Sigean.

© Réserve Africaine de Sigean

Après la pose du filet en acier et la construction des infrastructures d’élevage, des roselières ont été recréées, plus de 250 arbres ont été plantés et les plans d’eau ont été redessinés. Cet espace va évoluer dans les mois et les années qui viennent et n’atteindra sa pleine maturité qu’au bout d’un an ou deux, quand toute la végétation aura investi les lieux.

Les 150 premiers oiseaux y ont été lâchés ces 4 et 5 juillet, ils appartiennent à 12 espèces différentes. A terme, ce sont près de 300 oiseaux appartenant à 40 espèces qui peupleront cette infrastructure hors norme qui, avec une superficie de près d’un hectare, est l’une des plus grandes volières d’Europe.

© Réserve Africaine de Sigean

D’autres espèces viendront donc s’y ajouter dans les semaines et les mois à venir mais pour certaines il faudra attendre 2019, afin que l’habitat qui leur convient le mieux se soit complètement développé.

En attendant vous pouvez déjà venir admirer les très élégants Tantales ibis, les bruyants Dendrocygnes fauves et les curieux Vautours palmistes, en compagnie de leurs congénères les Cigognes d’Abdim, Ibis sacrés, Bihoreaux gris, Spatules d’Afrique et de nombreux canards africains.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire