De nouveaux équipements pour mieux comprendre les reptiles à la Ferme aux Crocodiles

Dès le samedi 14 juillet, les 300 000 visiteurs annuels de la Ferme aux Crocodiles bénéficieront de nouveaux outils de médiation à partir desquels le parcours de visite a été entièrement repensé.

© La Ferme aux Crocodiles

Inscrits dans un projet global et pluri-annuel de modernisation de la plus grande serre européenne dédiée aux reptiles, ces nouveaux outils et cette nouvelle signalétique constituent la première pierre d’un projet plus vaste sur deux saisons : celui d’une expérience visiteur toujours plus pédagogique et ludique.

On n’en était pas à se perdre dans la Ferme aux Crocodiles… mais la précédente signalétique, mise en place au fil des ans, ne permettait sans doute plus aux visiteurs de profiter pleinement de la richesse animale et végétale que propose la Ferme depuis juillet 1994.

« J’ai parfois entendu certains visiteurs expliquer qu’ils n’avaient pas vu ou trouvé telle ou telle espèce. C’est dommage, presque rageant, témoigne Samuel Martin, directeur de l’établissement. Chacun de nous ici a à cœur de partager avec le public sa passion des reptiles et de la flore tropicale et si notre site est vaste, un hectare, et riche, avec six cents animaux et six cents espèces végétales, peut-être que les années et la superposition des indications directionnelles avaient eu raison de sa lisibilité. »

De façon à répondre au mieux aux attentes d’un public qui a évolué en vingt-quatre ans d’exploitation, la Ferme aux Crocodiles, un site de M56 Group, exploitant de plusieurs destinations touristiques partout dans le monde, a confié à l’agence Les Crayons, un audit de ses outils de médiation, de sa signalétique et de son parcours de visite :

« Nous souhaitions une structure locale, qui puisse venir plusieurs fois à la Ferme, pour s’imprégner des thématiques du parc, pour expérimenter les pics de fréquentation et comprendre les contraintes liées à notre activité, comme l’exposition continue à la lumière, sans réels coins sombres dont jouent souvent les scénographes, continue Samuel Martin. Les Crayons, implantée dans le Gard, avait déjà l’expérience de sites liés au vivant puisque l’agence était régulièrement intervenue au Seaquarium du Grau-du-Roi et travaille actuellement à l’ouverture prochaine d’un parc dédié thématique aux castors dans le Gard. »

Résultats : l’ensemble de la signalétique directionnelle a été revu, les îles et différents secteurs de la Ferme ont été renommés, du mobilier, support d’une information enrichie et d’expériences immersives, pédagogiques et ludiques, a été ajouté.

« L’une des forces de la Ferme aux Crocodiles réside dans le travail de médiation des soigneurs, qui, en plus de leurs missions auprès des animaux, assurent tout au long de la journée, des animations au contact des animaux. Ces nouveaux outils vont permettre de cheminer d’une animation à l’autre de façon bien plus simple et de partager toujours plus la passion des animaliers et ainsi de mieux décrypter le monde des crocodiles et des reptiles. »

Dès le 14 juillet, un passeport « 100% Ferme aux Crocodiles » sera remis aux visiteurs à leur entrée sur le site (un passeport par famille) pour accompagner les visiteurs dans leur tour du monde des reptiles, qui leur permettra également de s’assurer, par un système de validations, qu’ils ont bien visité l’ensemble de la Ferme, découvert l’ensemble des espèces. Cette circulation facilitée, vers plus de découverte, et cette médiation amplifiée, constituent la première phase du projet qui lie la Ferme aux Crocodiles à l’agence Les Crayons.

Le deuxième projet que la Ferme a confié à l’agence gardoise concerne la rénovation de la nurserie, qui, dès le printemps 2019, sera mise à l’honneur avec une scénographie muséale entièrement revue. Des bébés reptiles continueront d’occuper l’espace, mais de nouveaux éléments et cette nouvelle présentation l’ouvriront plus encore à la science et et à l’observation. Le montant de ces travaux d’enrichissement de l’expérience visiteur s’élève à 175 000 euros par an, sur deux ans, financés à moitié par l’association SOS Crocodiles*, dans le cadre de sa vocation de sensibilisation du grand public à la fragilité du monde 100% passionnant des reptiles.

*Cette association à but non lucratif est indirectement soutenue financièrement par chacun des visiteurs de la Ferme aux Crocodiles puisque sur chaque billet vendu, 10 centimes d’euros lui sont reversés.

La parole à… Nathalie Chauvier, confondatrice de l’agence Les Crayons
« Nous avons eu à cœur d’intervenir suivant la logique constitutive du site, en respectant sa dimension paysagère et ses hôtes remarquables. La Ferme aux Crocodiles est en effet un parc animalier thématique unique en Europe, qui accueille aujourd’hui 300 000 visiteurs par an. Il s’agit aujourd’hui d’augmenter le nombre de visiteurs et de faire de ce lieu un passage incontournable du circuit touristique régional, mais aussi un parc reconnu pour sa vocation scientifique, culturelle, éthique et historique. La stratégie de développement menée jusqu’à présent a permis de densifier et de rallonger le parcours de visite au moyen d’ajouts successifs de nouveaux specimens et d’espaces pédagogiques et ludiques pour un public familial. Les restructurations successives, en enrichissant l’existant, ont sans doute engendré un « trop plein», superposant et accumulant des couches et des strates d’informations sans mettre en place une véritable ergonomie de visite.

Notre intervention vise à aérer le circuit de visite et d’améliorer la lisibilité des différentes plateformes du parcours. Pour faciliter la visite, et pour simplifier la quantité d’informations à absorber, nous avons fait les choix de :

• revoir intégralement le début de la séquence depuis le parking jusqu’aux caisses, avec l’intention d’établir dans la mesure du possible des règles simples, afin que les visiteurs les intègrent rapidement et ne perdent pas de temps et d’énergie à comprendre les informations et consignes de sécurité. Le rôle des guides est expliqué dès le début de cette séquence. L’intervention graphique commence aux portes de la serre, les codes graphiques destinés à délivrer les contenus informatifs, rédactionnels et directionnels sont identifiés dès la file d’attente.

• donner une forte identité à chacune des plateformes en regroupant les panneaux d’orientation, les horaires des animations, les cartels génériques, les consignes de sécurité, les objets de collection et un certain nombre de manipes mécaniques. Nous avons décliné une charte graphique directionnelle et pédagogique qui se « clippe » sur l’existant. Il s’agit d’enrichir un nouveau vocabulaire, par des éléments de codification établis, une sorte de guide file tout au long de la visite.

• valoriser les guides en les équipant d’outils pédagogiques disponibles sur les stations tout en leur donnant une légitimité et un vrai rôle dans la diffusion du savoir. »

Pour toutes informations www.lafermeauxcrocodiles.com

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire