L’année 2016, une année folle pour Beauval !

C’est encore une année folle pour le ZooParc de Beauval qui a battu un nouveau record de fréquentation en 2016: 1.350.000 visiteurs, soit une hausse de 28% par rapport à 2015.

© ZooParc de Beauval

Son chiffre d’affaires est lui aussi en hausse. Près de 54 millions d’€ sont prévus pour l’exercice 2016 (fin d’exercice en mars 2017). Pour mémoire, le chiffre d’affaires du précédent exercice était 42 millions d’€.

Cette année, 8,5 millions d’€ ont été investis pour l’installation de La Réserve des Hippopotames et divers travaux au sein du ZooParc. Pour rappel, 30 millions d’€ ont été investis ces 3 dernières années (principalement pour la Réserve des Hippopotames, l’usine de méthanisation et l’Hôtel Les Pagodes de Beauval).

Côté emploi, le ZooParc de Beauval compte près de 400 salariés à l’année, contre 350 en 2015. Beauval a employé plus de 600 personnes au plus fort de la haute saison et 50 saisonniers ont signé un CDI contre 33 en 2015.

Côté hôtellerie, quelques 47300 chambres ont été occupées durant l’année, soit 127.200 visiteurs qui ont dormi dans les 3 structures hôtelières de Beauval (Les Jardins de Beauval, Les Pagodes de Beauval et les Hameaux de Beauval). Enfin, 150.000 couverts ont été servis dans les restaurants des 2 hôtels.

Cette année, Beauval a crée Beauval Académie qui est une structure unique pour une formation diplômante de commis de cuisine – CAP cuisine, en interne à Beauval. Elle accueille 11 élèves en alternance, depuis le 9 novembre 2016 et jusqu’au 1er février 2018.

Côté conservation, L’association Beauval Nature a versé 630.000 € à 41 programmes à travers le monde.

Et en 2017?
8 millions d’€ sont prévus pour 2017 :
• Création de La Terre des Lions
• Construction d’une nouvelle clinique vétérinaire (opérationnelle en Février / Mars 2017)
• Agrandissement de l’installation des éléphants
• Ainsi que divers travaux (créations de nouveaux blocs sanitaires, de points de restaurations, etc).

Pour les 3 prochaines années, la direction de Beauval envisage 40 millions d’investissements pour investir toujours plus pour le bien-être animal, une valeur portée par la famille Delord.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire