Plein de nouveautés pour le Parc animalier d’Auvergne!

2017 va être une année de nouveautés majeures au Parc Animalier d’Auvergne!

A la réouverture du 4 février, vous pourrez découvrir 6 ours noirs du Tibet (3 femelles auront rejoint Venus et ses oursons) dans le grand enclos d’un hectare visible depuis la grande passerelle en face des takins et des markhors.

Mi-février, vous pourrez apprécier un enclos de panthères des neiges qui aura quasiment doublé de surface et qui permettra d’admirer avec des nouveaux points de vue non seulement Gabriel mais aussi sa nouvelle compagne qui va arriver fin janvier!

Mi-avril, vous pourrez découvrir un nouvel enclos extraordinaire au milieu du Parc sur la thématique de l’Amérique du Sud : ce n’est pas moins de 6 espèces dont 3 nouvelles, très menacées dans la nature et faisant l’objet de programmes de reproduction européens (EEP), que vous pourrez découvrir : tapirs terrestres, coendou et nandous de Darwin rejoindront saïmiris, capybaras et pudus. Pour les pudus, le mâle sera rejoint par une femelle qui arrivera directement de Buin Zoo au Chili pour le compte du programme de reproduction européen (EEP).

En face, les guanacos vont quitter le Parc, direction Fasano en Italie, et à leur place, une autre espèce menacée en EEP, les vigognes!

Mi-mai, la plaine africaine sera agrandi de près de 2ha et vous pourrez découvrir des zèbres de Hartmann et des potamochères, tous les deux faisant également partis de ces EEP. Le groupe de zèbres sera composé d’un mâle et deux femelles pour une reproduction à partir de 2018/2019… De nouveaux cobes de Lechwe viendront rejoindre les 3 individus présents au Parc.

Mi-juin, les loups blancs du Canada rejoindront leur nouvel enclos au Sommet du Parc entre les rennes et les élans. D’ici la fin du premier semestre, une nouvelle espèce de gibbons très en danger viendra s’installer sur les îles et la ferme pédagogique du bas du Parc se spécialisera sur les Andes avec les alpagas mais aussi les cuys (cochons d’Inde) et les poules araucanas (qui pondent des oeufs verts…).

Fin juin, le Parc Animalier d’Auvergne vous présentera plus de 50% d’espèces menacées participant aux EEP. C’était initialement l’objectif pour 2022. Cela renforce de manière majeure le rôle d’acteur de la conservation et de la protection des espèces menacées pour le Parc animalier d’Auvergne!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire