Lancement de la nouvelle saison le samedi 18 février pour la Vallée des Singes

La Vallée des Singes, parc animalier situé dans la Vienne au sud de Poitiers, ouvrira pour la saison 2017, dès le samedi 18 février. L’occasion pour les visiteurs de plonger dans le quotidien fascinant de plus de 450 singes en liberté de 34 espèces différentes.

Nouveauté 2017 : les femelles Chimpanzés arrivent !

Le parc a enregistré plus de 700 naissances depuis sa création en 1998, des premières en France, des premières en Europe. La Vallée des Singes a un nouvel objectif pour les mois à venir, la reproduction chez les Chimpanzés. Seulement 7 naissances ont été enregistrées l’année dernière en Europe. L’espèce est reconnue « En danger » par l’IUCN. 3 femelles viennent de rejoindre le groupe de 4 mâles du parc. Les mâles étaient arrivés en 2004 à la Vallée des Singes, en provenance du laboratoire de Risjwick aux Pays-Bas.

Conan, âgé de 20 ans, est devenu depuis plusieurs années le chef du groupe. Doté d’un très bon caractère, Conan gère très bien son groupe. Il aide souvent les animaliers en motivant ses troupes à passer d’une loge à l’autre le matin au moment du nettoyage et en mettant une main sur le dos de ses congénères pour les motiver.

Conan © Vallée des Singes

Jorg, âgé de 22 ans, a été le premier chef du groupe pendant quelques années grâce à sa carrure beaucoup plus imposante que celles de ses congénères. Il est extrêmement sensible et peut très vite stresser, il a donc besoin d’être rassuré par les autres membres du groupe. Il est aussi doté d’un caractère très changeant et peut être soit très calme, soit très agacé avec ses soigneurs selon l’humeur du jour…

Jorg © Vallée des Singes

Roy, âgé de 19 ans, est un animal très sociable et intelligent. En fin de repas, il attrape les aliments tombés dans l’eau du canal qui entoure son île, grâce à des branches. Roy ayant la peau très sèche, un entrainement médical a été réalisé avec lui, afin de lui appliquer de la crème sur les pieds et les mains contre une récompense.

Roy © Vallée des Singes

Wonder, 19 ans également, 62 kg à sa dernière pesée, est un animal très joueur. Il est taquin, un peu fourbe et recherche le pouvoir dans le groupe.

Wonder © Vallée des Singes

Les femelles
Les 3 femelles chimpanzés ont rejoint le groupe le 31 janvier dernier. Après un long voyage de 12 heures, elles ont très vite pris possession de leur nouvel espace de vie. D’eux d’entre elles viennent du zoo d’Osnabrück (Allemagne) : Panja, 9 ans et Lila, 8 ans. La troisième, Cauna, 10 ans, vient du zoo de Copenhague (Danemark).

© Vallée des Singes

Une mise en contact attendue
Les femelles se sont acclimatées à leur nouvel environnement et s’entendent très bien. La hiérarchie semble s’établir et c’est la plus vieille qui est devenue la dominée face aux deux femelles venues ensemble d’Allemagne. Leur alliance fonctionne bien. Elles sont actuellement en contact visuel avec les mâles. De l’autre côté, les mâles sont intéressés par ces nouvelles venues, surtout Roy. Le moins intéressé, bizarrement, semble être le mâle dominant : Conan. La prochaine étape importante sera, dans quelques jours, le contact physique.

Une espèce menacée
Les chimpanzés très menacés à travers le monde, vivent dans les forêts d’Afrique et se nourrissent de fruits, de feuilles, de fleurs, de graines, et d’insectes. Particulièrement intelligents, ils sont capables de fabriquer des outils, d’utiliser des feuilles pour se protéger de la pluie ou encore des bâtons pour « pêcher » des termites. Ce sont des animaux sensibles, ils sont dépendants les uns des autres et attendent beaucoup des relations avec leurs congénères. Ils sont émotionnellement démonstratifs et instables. Les liens sociaux sont prioritaires dans la vie des chimpanzés et ils y consacrent beaucoup de temps. Ainsi, lorsque des chimpanzés se toilettent, c’est avant tout pour se rassurer mutuellement sur une amitié vulnérable. C’est aussi ce qui leur permet d’établir des relations, d’approfondir la connaissance de l’autre, d’obtenir des faveurs ou encore d’apaiser les disputes.

Un groupe important pour la reproduction
Le groupe de chimpanzés de la Vallée des Singes est une réserve génétique dans le cadre des EEP (Programmes Européens pour les espèces menacées) et dispose du plus grand territoire d’Europe accueillant cette espèce. Ce sont des chimpanzés de l’Ouest (Pan troglodytes verus). Peu d’individus sont intéressants pour la reproduction en Europe, beaucoup sont hybrides, ou bien appartiennent à d’autres sous-espèces. Ces sous-espèces sont difficiles à identifier d’un point de vue génétique, c’est pourquoi la reproduction se fait uniquement avec les Pan troglodytes verus.

Carnet rose : un bébé Gibbon à bonnet

Le dernier né à la Vallée des Singes est un bébé Gibbon à bonnet, né le 31 janvier dernier. En Europe, seulement 2 autres naissances ont eu lieu dans les parcs animaliers. C’est le premier bébé de la femelle, IBU, qui est née le 05/10/2008 à Zürich. C’est une très jeune maman car les femelles ont en moyenne leur premier bébé vers l’âge de 11 ans. Le papa s’appelle CAMBIO, il est né le 30/09/1980 à Brownsville, Texas. C’est aussi son premier bébé !

Le petit va rester couleur crème jusqu’à son premier anniversaire. Ensuite, son pelage deviendra plus cendré, comme celui des femelles adultes. Si c’est un mâle, il prendra progressivement une couleur plus foncée. La maturité sexuelle se situe entre 6 et 8 ans pour les 2 sexes. L’espèce, originaire de Thaïlande, Laos et Cambodge, est en danger pour l’IUCN. Elle est principalement menacée par la déforestation due au développement humain (agriculture et urbanisation) et par le braconnage (chasse de subsistance).

© Vallée des Singes

Informations pratiques :
La Vallée des Singes est ouverte à partir du samedi 18 février 2017 selon calendrier d’ouverture disponible sur : www.la-vallee-des-singes.fr
Adultes : 19 €
Enfants (5-12 ans) : 13 €
Gratuit pour les moins de 5 ans
Tarifs familles nombreuses, tarifs Groupes
Ateliers Pédagogiques pour les établissements scolaires et centres de loisirs
Billetterie non datée à tarif réduit pour les Comités d’Entreprises.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire