Polémique au Parc Safari

Une prière musulmane récitée en plein air au Parc Safari a suscité l’émoi dans les réseaux sociaux. 

L’Association musulmane du Canada avait réservé un espace au Parc Safari pour tenir un rassemblement de 900 personnes. En fin d’après-midi, un appel à la prière a été lancé à l’aide d’un mégaphone, ce que certains visiteurs n’ont pas apprécié.

La direction du Parc a publié un message sur Facebook (ci-dessous) où plusieurs personnes ont réagi. Certains ont soutenu que l’événement n’avait pas sa place parce que le Parc Safari n’est pas un lieu de culte, d’autres ont salué l’«ouverture».

Le Parc safari est un lieu d’accueil pour tous, peu importe la nationalité, la religion, la culture, la langue et l’orientation sexuelle. Le Parc Safari ne discrimine aucun groupe et ne tolère pas les attaques haineuses sur son site.

Le Parc Safari reçoit régulièrement des groupes corporatifs sur son site. Les compagnies, associations ou groupes peuvent réserver un espace de pique-nique et profiter de la journée sur le site. À travers ce programme, le dimanche 2 juillet, le Parc Safari a accueilli l’association musulmane du Canada. Suite à leur visite, plusieurs plaintes ont été faites.

Le groupe avait un espace réservé sur le site, à l’écart des endroits passants et ils ont reçu les mêmes directives que tout autre groupe. Leur célébration devait se faire dans le respect des invités et des animaux. Ainsi, le groupe ne devait pas bloquer les chemins, faire de la sollicitation envers les visiteurs ou déranger les activités du Parc Safari. Ces normes ont été respectées.

Le groupe a apporté un système de son. Celui-ci fonctionnait de façon indépendante et n’était pas connecté au système du Parc Safari. De plus, le groupe devait respecter les normes exigées par le Parc Safari, soit ne pas dépasser un certain volume pour ne pas déranger les visiteurs ni les animaux et ne pas diffuser de messages haineux ou allant à l’encontre des valeurs du Parc Safari. Tous les normes et règlements ont été respectés par le groupe. Dans le cas contraire, le groupe, comme tous groupes ou visiteurs ne respectant pas les règles, aurait été expulsé du site.

Suite à la diffusion d’un vidéo de 46 secondes sur YouTube, il semblerait que la présence de ce groupe au Parc Safari ait offensé des personnes, présentes ou non, lors de la journée.

Le Parc Safari est désolé que la liberté de religion ait pu offenser des gens. En aucun cas, cela n’était l’objectif recherché.

Depuis dimanche dernier, le Parc Safari est victime de commentaires haineux et racistes. Le Parc Safari est un endroit où tous sont bienvenus. Une institution zoologique est par définition un endroit multiculturel où petits et grands peuvent découvrir la merveilleuse diversité de la nature et des animaux et ainsi développer affection et respect pour cette diversité, ces différences, et leur beauté intrinsèque.

Nous le répétons : le Parc Safari est un lieu pour tous, peu importe leur nationalité, religion, couleur, culture ou orientation sexuelle. Le Parc Safari n’acceptera aucun appel à la haine ou vocabulaire inapproprié sur nos réseaux sociaux, par téléphone ou sur son site.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire