Première naissance de guépards au Québec!

Pour la première fois, le 13 mai dernier, deux guépards sont nés au Parc Safari. C’est une première pour le Parc Safari, mais aussi pour le Québec. Akeelah, la mère, a donné naissance par césarienne à deux bébés mâles : Mosi et Jelanie.

© Parc Safari

La difficulté de reproduction de l’espèce
Le taux de mortalité néonatale des guépards est extrêmement élevé. En nature, 75% des bébés meurent avant l’âge d’un an. En captivité, la reproduction de guépards est très difficile. Environ 16% de la population se reproduit. Selon le CCF (Cheetah Conservation Fund), le taux élevé de consanguinité chez les guépards est dû principalement à une extinction de masse qui a éliminé 75 % des grands mammifères il y a 12 000 ans. Cet événement a provoqué une réduction importante de la diversité génétique des guépards, et entraîné leur homogénéité physique actuelle. Cette diversité génétique réduite explique la difficulté de reproduction et le haut taux de mortalité infantile.

Selon une récente étude menée par Proceedings of the National Academy of Sciences, on retrouve aujourd’hui à peine 7 100 guépards à l’état sauvage. National Geographic atteste que la population de guépards se retrouve principalement dans trois pays africains: la Namibie, le Botswana et l’Afrique du Sud. L’espèce est presque éteinte en Asie avec moins de 50 félins dans un secteur isolé de l’Iran. Le dernier recensement suggère que la population de guépards pourrait diminuer de 53 % au cours des 15 prochaines années.

© Parc Safari

Le Parc Safari et la préservation du patrimoine génétique du guépard
Le 4 avril 2013, Nathalie Santerre, directrice zoologique du Parc Safari, s’est rendue au Hoedspruit Center for Endangered species en Afrique du Sud pour faire l’acquisition de huit guépards, soit trois femelles (Malkia, Laini et
Nati) et cinq mâles (Pendo, Jua, Haraka, Nyota et Kilio). L’objectif de ce voyage était d’amener de nouvelles lignées de guépards en Amérique.

Le Parc Safari est le seul endroit au Québec qui héberge des guépards. Fidèle à sa mission, le Parc Safari s’est engagé à sauvegarder ces félins, et à tenter la reproduction. En décembre 2016, après plusieurs tentatives infructueuses de reproduction, le Parc Safari et le Zoo de Toronto ont procédé à l’échange de trois femelles; Akeelah et Cleo de Toronto sont venu rencontrer les guépards mâles du Parc Safari, et Laini du Parc Safari est allée rencontrer ceux de Toronto. Les femelles choisissent leurs partenaires, et peuvent parfois être très pointilleuses; un échange pour rencontrer de nouveaux mâles augmentait ainsi les chances de reproduction.

Ces rencontres furent fructueuses : Jua, un des mâles du Parc Safari, a séduit Akeelah. Cependant, à la fin de la gestation, qui dure environ 90 jours, Akeelah a eu des complications, dont deux fausses couches en l’espace d’une semaine. Constatant l’état physique inquiétant de la mère, celle-ci a été emmenée d’urgence à la clinique d’Iberville pour une césarienne, dans l’espoir de sauver les bébés encore à naître et de stabiliser Akeelah.

À la césarienne, il a été constaté qu’un des bébés était mort in utero, et que celui-ci était la cause des fausses couches. Deux bébés étaient toujours en vie et le samedi 13 mai 2017, Mosi et Jelanie sont venus au monde, soit sept jours prématurément (ce qui équivaut à environ un mois chez l’humain).

Les bébés ont passé leurs premières semaines de vie en incubateur. L’équipe de zoologie, menée par Nathalie Santerre, a veillé aux besoins des bébés jour et nuit, 24 heures sur 24, depuis leur naissance. Grâce à leur travail extraordinaire, Akeelah, Mosi et Jelanie se portent tous très bien.

© Parc Safari

Pas à la vue du public avant début septembre
Mosi et Jelanie ne pourront pas être à la vue du public avant début septembre, car il faut attendre le développement complet de leur système immunitaire. La bonne santé et la sécurité des deux nouveau-nés sont la priorité du Parc Safari. Le protocole suivi depuis leur naissance a été établi par les grands zoos américains, réputés pour la reproduction de guépards, tels que le zoo de San Diego, Cincinnati et Columbus.

1 commentaire sur Première naissance de guépards au Québec!

Laisser un commentaire