Naissance de requins marcheurs à Nausicaa

Le couple de requins marcheurs (Hemiscyllium ocellatum) de l’exposition « Histoires d’Iles », a donné naissance, il y a quelques jours à de petits requins marcheurs très bien formés. Ces requins ont été placés en réserve aquariologique afin que les soigneurs puissent les nourrir et surveiller leur évolution.

© D-Mallevoy / Nausicaa

Les requins marcheurs adultes sont parmi les premiers nés dans le cadre d’un programme d’élevage concerté entre aquariums européens. Présentés dans l’exposition « Histoires d’Iles », cette espèce contribue ainsi à illustrer la grande biodiversité des îles tropicales et notamment la grande barrière de corail d’Australie, dont l’espèce est originaire. Ovipare, le requin marcheur pond des enveloppes contenant deux œufs, qui sont déposées la nuit. Une paire d’œufs peut être produite tous les 14 jours. La période de reproduction a lieu de juillet à novembre avec une durée d’incubation de 4 mois.

Le requin marcheur, également appelé requin chabot-ocellé, peut atteindre jusqu’à 1,10 m de long. Il doit son drôle de nom à la manière dont il se déplace sur le fond, en se servant de ses nageoires comme de pattes. Il est néanmoins capable de nager en se faufilant entre les pâtés coralliens. C’est une espèce qui vit dans l’Océan Pacifique ouest, dans les eaux coralliennes du nord de l’Australie, de la Papouasie et de la Nouvelle-Guinée. Il vit principalement sur les fonds côtiers tropicaux, en milieu corallien, à faible profondeur, de la zone intertidale jusqu’à 50 m de fond. C’est une espèce nocturne qui se nourrit principalement de petits poissons, de vers et de crustacés. Récemment, une nouvelle espèce de requin « marcheur » a été découverte en Indonésie : le Hemiscyllium halmahera.

© Nausicaa

Thématique 2017 : le tourisme durable à Nausicaa
Le requin marcheur est présent dans l’exposition « Histoires d’Iles » de NAUSICAA où la thématique du tourisme durable y est abordée. L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé l’année 2017 : Année internationale du tourisme durable pour le développement. Le tourisme durable pour le développement permet une approche culturelle et écosystémique d’une région. Cette thématique permet de comprendre comment, dans certaines zones du monde, les Hommes vivent en harmonie avec la biodiversité qui les entoure et en valorisent les ressources. Le tourisme durable implique de prendre en compte les aspects économiques, sociaux et environnementaux inhérents à un lieu. Nausicaa aborde cette nouvelle tendance de consommation responsable à travers la présentation d’initiatives touristiques originales et durables dans différents lieux de l’exposition.

Retrouvez la fiche « Animaux » du requin-marcheur, aussi appelé requin-chabot ocellé, sur le site internet de Nausicaa.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire