Ce lundi matin, la Fondation 30 Millions d’Amis a transféré les 2 derniers macaques de la Pinède des Singes

La Fondation 30 Millions d’Amis a organisé et financé le transfert des 2 macaques rescapés de la Pinède des Singes : Junior et Miguel ont rejoint ce lundi le sanctuaire du Refuge de l’Arche en Mayenne. Cet établissement accueille depuis plusieurs années des animaux sauvés par la Fondation 30 Millions d’Amis.

Grâce à un travail de longue haleine mené par la Fondation 30 Millions d’Amis avec les autorités, les deux macaques ont été transférés, lundi 9 octobre, dans un sanctuaire. Le refuge de l’Arche, en Mayenne, accueillera Miguel, 17 ans et Junior, 20 ans. Ils seront, dans un premier temps, placés en quarantaine avant de découvrir leur nouvel espace extérieur. Cette décision a été prise lors d’une ultime réunion le 13 septembre à la préfecture des Landes à Mont-de Marsan (40).

La Fondation 30 Millions d’Amis a veillé sur les singes, de leur transport dans des conditions sanitaire réglementaires à leur placement au sein du Refuge de l’Arche – qu’elle soutient financièrement depuis de nombreuses années et qui dispose d’une structure de quarantaine agréée.

La Fondation 30 Millions d’Amis est soulagée que l’euthanasie ait été évitée à ces primates, mais regrette que les 163 macaques n’aient pas eu cette chance en mai 2017, alors qu’elle avait présenté les mêmes garanties aux pouvoirs publics.

Rappel des faits
Le parc animalier La Pinède des singes avait été placé en liquidation judiciaire en avril 2016 parce qu’il ne pouvait plus assumer la mise en conformité de ses installations demandée par les services vétérinaires. Des négociations avaient alors été entreprises par la Fondation 30 Millions d’Amis avec les autorités et des solutions de replacement des animaux dans différents sanctuaires avaient été proposées.

En mai 2017, la préfecture des Landes avait intimé l’ordre d’euthanasier les 165 macaques de La Pinède des singes, sans consulter les associations de protection animale, avançant un risque sanitaire car une partie des singes étaient porteurs de l’herpès. Seuls Junior et Miguel – qui n’avaient pas pu être capturés par les autorités – ont échappé à la mort.

© Fondation 30 Millions d’Amis

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire