Un nouveau propriétaire au Zoo de Pont-Scorff

Le tribunal de commerce de Lorient a rendu son jugement ce mardi. Le zoo de Pont-Scorff n’est pas placé en redressement judiciaire.

Ce mardi matin, le tribunal de commerce de Lorient vient de rejeter la demande de cessation de paiement. Il n’y aura donc pas de redressement judiciaire puisque les garanties apportées par le repreneur ont visiblement convaincu les juges.

Véronique et Olivier Thomas, frère et sœur à la tête du zoo, vont pouvoir procéder à la cession à l’amiable évoquée vendredi dernier devant les juges, et ainsi céder les 70 % de parts qu’ils possédaient à un repreneur, Sauveur Ferrara, déjà propriétaire du Zoo des Trois Vallées dans le Tarn et du Zoo du bois d’Attilly, en Seine-et-Marne. Les 30% restants sont détenus par Alain Le Héritte, ancien directeur du zoo.

Cette décision de justice signe donc la fin de l’aventure de la famille Thomas à la tête du zoo, créé par Pierre et Maguy en 1973

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire