Lindsey Galloway nommé au poste de président de l’AZAC

Aquariums et zoos accrédités du Canada (AZAC) a annoncé la nomination du directeur principal du Zoo de Calgary, Lindsey Galloway, au poste de président de cet organisme regroupant 31 membres. M. Galloway succède à Clint Wright, qui assurait la présidence d’AZAC depuis 2015.

© DR

«À un moment où notre planète perd trois espèces par jour, il n’y a jamais eu de moment aussi important pour les zoos et aquariums accrédités», a déclaré M. Galloway. «Avec environ 12 millions de visiteurs par année, les établissements d’AZAC sont dans une position unique pour faire une différence en vue de protéger et de sauver la faune menacée. Nous avons l’infrastructure et l’expertise nécessaires pour jouer un rôle de chef de file dans des domaines comme la conservation des espèces, la recherche médicale et scientifique, le sauvetage et le rétablissement, et l’apprentissage, ainsi que pour faciliter le pouvoir transformatif de rapprocher des millions de personnes avec la nature.»

Durant ses 30 années de carrière, M. Galloway a travaillé avec certaines des marques commerciales les plus emblématiques du Canada, dont le Stampede de Calgary, le Groupe financier RBC et les Lignes aériennes canadiennes. Membre de l’équipe de hauts dirigeants du zoo depuis 2012, il est chargé de la commercialisation, des communications, des ventes d’événements, de l’éducation et de l’expérience client au Zoo de Calgary. M. Galloway siège au conseil d’administration d’AZAC depuis 2015, notamment à titre de président du Comité d’éthique et de conformité.

Au cours des dernières années, AZAC a renouvelé et modernisé son engagement à l’endroit du bien-être animal grâce à l’élaboration continue de ses normes, à son programme d’accréditation et à son engagement à combler les exigences de nature scientifique et éthique concernant la garde d’animaux en captivité dans un but de conservation des espèces et d’éducation.

«Les contributions de Lindsey ont été très utiles, notamment en veillant à protéger la crédibilité du programme d’accréditation d’AZAC grâce à l’application des normes face à des questions d’éthique», a déclaré la directrice générale d’AZAC, Susan Shafer. «Au nom de notre organisme, je tiens à remercier le président sortant Clint Wright pour ses services, et j’envisage un excellent avenir pour AZAC sous la direction de Lyndsey

À titre de président, M. Galloway dirigera le conseil dans l’établissement de l’orientation stratégique d’AZAC et il guidera l’équipe de gestion en coordonnant les activités et les programmes de l’organisme. AZAC et ses 31 membres veulent être reconnus en tant que chefs de file au Canada en ce qui touche le bien-être animal, la conservation des espèces et la sensibilisation des Canadiens au sujet des actions qui peuvent protéger et sauver la faune.

Le conseil d’administration d’AZAC est également heureux d’annoncer les nominations suivantes au Comité exécutif et au Comité d’éthique et de conformité d’AZAC :
– Vice-président : Paul Gosselin, directeur général, Zoo de Granby
– Secrétaire-trésorier : Bernard Gallant, chef d’équipe, Soins des animaux, Magnetic Hill Zoo
– Président, Comité d’éthique et de conformité : Andrew Lentini, conservateur des amphibiens et des reptiles, Zoo de Toronto

À propos d’AZAC
Fondé en 1975, AZAC est le principal organisme d’élaboration des normes en matière de bien-être animal au Canada. Son processus d’élaboration des normes repose sur les opinions d’experts, dont des chercheurs, des biologistes et le milieu universitaire, afin de nous assurer que nos normes reflètent les plus récentes recherches en matière de bien-être animal, de gestion organisationnelle et de protocoles de sécurité. Fondées sur une approche scientifique, les normes d’AZAC permettent de répondre aux préoccupations éthiques concernant les zoos et les aquariums et, à l’heure actuelle, elles sont les seules normes pancanadiennes qui régissent les installations zoologiques au pays. Sur les centaines de zoos qui existent au Canada, seulement 31 ont reçu l’accréditation d’AZAC à la suite d’une inspection indépendante.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire