Le bébé panda du ZooParc de Beauval s’appelle… Yuan Meng

Ce lundi 4 décembre 2017, le nom du bébé panda né au ZooParc de Beauval a été dévoilé par Monsieur Zhang Yesui, vice-Ministre chinois des affaires étrangères et Monsieur Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, en présence de Madame Brigitte Macron, sa marraine.

« Trésor national chinois », les pandas géants sont prêtés par la Chine comme geste d’amitié. C’est une tradition qui témoigne du partage de confiance entre les deux pays. Les pandas sont les symboles vivants de l’âme chinoise.

En principe d’une durée de 10 ans, ces prêts sont très rares : des conditions très strictes sont demandées pour la vie des pandas sur leur terre d’accueil. Les discussions sont menées d’Etat à Etat au plus haut niveau. C’est lors d’une visite en Chine de Nicolas Sarkosy que la décision fut prise de l’arrivée en France, en janvier 2012, de Huan Huan et Yuan Zi, le couple de pandas géants, uniques représentants de leur espèce en France. Leur arrivée à Beauval entre dans le cadre d’un vaste programme de Recherche, de Reproduction et de Conservation mené en collaboration avec la base de pandas de Chengdu, en Chine.*

La France est le quatrième pays européen à accueillir la naissance d’un panda chinois (après l’Autriche, la Belgique et l’Espagne), le vendredi 4 août dernier.

La célébration de cet événement a un important retentissement en Chine. Cet événement est l’occasion également de saluer le travail du Zoo de Beauval dans le soin que l’équipe prodigue aux pandas. Cet événement présente enfin une dimension diplomatique forte car symbolique de l’amitié franco-chinoise, quelques semaines avant la visite du Président de la République en Chine.

Brigitte Macron a été accueillie à son arrivée par Monsieur Zhang Yesui et par Monsieur Zhai Ju, ambassadeur de Chine en France accompagné de son épouse et du directeur du Zoo, Rodolphe Delord à 14h05. Ensemble, ils se sont rendus vers le bâtiment « Panda » pour dévoiler le nom du bébé panda.

Puis le vice-ministre chinois et Jean-Baptiste Lemoyne ont dévoilés le nom du bébé panda en abaissant le rideau rouge. Sur ce panneau figure Yuan Meng, ce qui veut dire la réalisation d’un souhait ou encore d’accomplissement d’un rêve.

Yuan Meng  » réalisation d’un souhait ou accomplissement d’un rêve »

Yuan Meng avec les soigneuses de Beauval et les soigneuses chinoises

Puis 20 minutes plus tard, tous le monde avaient rendez-vous à côté du point de restauration « Les Bambous » pour la cérémonie qui a débuté avec des chansons de deux écoles : une école chinoise qui chantait « On écrit sur les murs » et une école française chantant une chanson chinoise. Puis Rodolphe Delord, Zhang Yesui ainsi que Brigitte Macron ont pris successivement la parole.

Écoliers chinois
Écoliers français
Brigitte Macron ayant reçu deux livres par les enfants

A la fin de la cérémonie, Philippe Bajou, secrétaire général du groupe La Poste, et son homologue chinois, ont dévoilé l’enveloppe et le timbre édité en l’honneur de l’événement.

Durant cette journée pas comme les autres, il ne faut pas oublier qu’en plus de recevoir son nom, Yuan Meng a également eu 4 mois ! Un quatrième mois marqué par de premiers pas, d’abord timides, puis de plus en plus assurés. Le parc en bois créé spécialement pour lui, dans lequel il est placé lorsque Huan Huan souhaite se reposer, et presque trop petit tellement il est actif ! Yuan Meng devrait très prochainement dépasser les 8 kilos !

A partir du samedi 13 janvier, Yuan Meng sera visible aux côtés de sa maman, dans son enclos intérieur. 

Un mini livre est disponible en boutique du Zoo qui retrace en photos ses 100 premiers jours. Tarif 5€

Créé en 1980 par Françoise DELORD, Beauval est au départ un Parc Ornithologique abritant plus de 2000 oiseaux et consacré à la reproduction d’espèces en voie de disparition. Au fil des ans, le petit parc grandit et en 1989, l’arrivée des premiers singes et fauves transforme les lieux : Beauval devient ZooParc. En 1991, Françoise Delord décide d’installer des tigres blancs. C’est un nouveau début pour Beauval. Dès l’année suivante, la première serre tropicale de Beauval voit le jour. Des oiseaux, la passion de Françoise s’étend aux fauves puis aux singes et Beauval installe ainsi une savane africaine où se mêlent plus de 80 animaux des rhinocéros aux autruches en passant par les girafes et les antilopes.

Françoise et ses enfants, animés de leur passion pour les animaux ont créé un sanctuaire pour les animaux, un lieu de reproduction pour les espèces menacées et un lien avec le monde sauvage à travers l’association Beauval Nature, qui crée et finance des programmes de conservation dans la nature. Plus de 45 programmes de conservation sont ainsi soutenus en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie. Des programmes de recherche (éthologie, biologie) sont également conduits par Beauval Nature.

* Début novembre, à l’occasion de la conférence annuelle du Comité chinois chargé d’évaluer les techniques d’élevage du panda géant, Rodolphe Delord, directeur de Beauval, Delphine Delord, directrice de la communication et Eric Bairrão Ruivo, directeur scientifique et de la conservation, ont profité de leur déplacement en Chine pour se rendre à la Vallée du panda, une antenne de la base de Chengdu située dans la ville de Dujiangyan, pour remettre 3 colliers radio-émetteurs et GPS qui permettront d’équiper des pandas entraînés dans le cadre du programme de réintroduction sous pilotage de la base de recherches de Chengdu sur l’élevage du panda géant.

1 commentaire sur Le bébé panda du ZooParc de Beauval s’appelle… Yuan Meng

Laisser un commentaire