Le Zoo de Toronto accueille un bébé rhinocéros blanc, une première depuis 27 ans!

Zohari, un rhinocéros blanc femelle de sept ans (Ceratotherium simum), a donné naissance à un petit mâle le dimanche 24 décembre 2017 à 22h45 au Zoo de Toronto. La maman et le bébé se portent très bien. La mère est déjà très protectrice et le petit en bonne santé, puisqu’il pèse 62,3 kg.

© Toronto Zoo

Une naissance importante pour la préservation de cette espèce car le rhinocéros blanc est inscrite sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Selon le Groupe de spécialistes des rhinocéros d’Afrique de l’UICN, il ne reste que de 19 682 à 21 077 individus environ. Leur inscription en tant que quasi menacée est due à l’augmentation continue du braconnage. La population dépend fortement de la protection de l’État de l’aire de répartition et si celle-ci n’est pas maintenue, la population pourrait être mise à niveau vers Vulnérable ou pire encore.

La période de gestation d’un rhinocéros blanc est d’environ 425 à 496 jours, après quoi un seul bébé voit le jour. Par la suite, Zohari, a été déplacé de l’habitat de rhinocéros en plein air dans une zone intérieure en novembre où les caméras vidéo ont été mises en place pour le personnel puisse la surveiller de près. Alors que le bébé semble en bonne santé et se nourrit bien, les trente premiers jours seront critiques pour la mère et son bébé. Le personnel du Zoo continuera de les surveiller de près dans la zone de maternité, qui n’est pas visible par le public.

Zohari est arrivée avec sa soeur Sabi au Zoo de Toronto depuis Busch Gardens à Tampa Bay (USA) en octobre 2012 dans le cadre d’un prêt du programme d’élevage de conservation. Il s’agit du premier bébé de Zohari et il a été engendré par Tom, un mâle de 10 ans. C’est la cinquième naissance d’un rhinocéros blanc dans l’histoire du Zoo de Toronto. Le dernier rhinocéros blanc né au zoo de Toronto était un mâle nommé «Atu» né le 13 janvier 1990. Il a quitté le Zoo de Toronto en mai 1995 et réside maintenant au zoo du Parc Safari au Québec.

«La génétique de Zohari est très précieuse pour le Plan de survie des espèces des rhinocéros blancs, ce qui rend cette naissance particulièrement importante», affirme Maria Franke, conservatrice des mammifères au Zoo de Toronto.

Le Zoo de Toronto participe du Plan de survie des espèces des rhinocéros blancs (SSP), qui vise à établir et à maintenir des populations saines et génétiquement diversifiées, ainsi que des efforts de conservation globaux pour sauver cette espèce. L’un des mandats du Zoo de Toronto est d’éduquer les visiteurs sur les problèmes de conservation actuels et de contribuer à préserver l’incroyable biodiversité de la planète. Le zoo de Toronto est bien placé pour faire connaître la situation critique des rhinocéros blancs et soutenir les efforts de conservation des rhinocéros dans la nature grâce à des activités de gardiennage et au Fonds de réserve pour les espèces en péril du zoo de Toronto.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire