Naissance d’un chimpanzé au Zoo de Bâle

Dans la nuit du 25 au 26 décembre, le chimpanzé Xindra a donné naissance à une petite femelle. À 42 ans, Xindra est une maman d’âge mûr mais pour autant très expérimentée. À la naissance, la petite Obuasi était plutôt un poids plume.

© Zoo de Bâle

Xindra, 42 ans, fait partie des dix chimpanzés femelles les plus âgées à avoir jamais donné naissance dans un zoo (le record absolu étant de 49 ans). Personne au Zoo de Bâle n’avait vraiment compté sur une nouvelle grossesse. La petite Obuasi est le 7ème bébé de Xindra. Si elle était un peu plus petite que la normale à la naissance, Obuasi n’en était pas moins parfaitement robuste. Et elle s’est d’ailleurs très vite mise à téter sa mère régulièrement.

Bien protégée
Xindra est une mère très prévenante qui protège beaucoup ses enfants. Pour son fils Fahamu né en 2008, l’arrivée d’une petite sœur est donc une bonne chose: accaparée par le bébé, sa mère cessera de s’occuper en permanence de lui et il va apprendre à devenir autonome.

Tous les membres du groupe des chimpanzés ont témoigné un vif intérêt à Obuasi. Mais Xindra est encore méfiante et maintient ses congénères à distance. Néanmoins lorsqu’à leur habitude, plusieurs chimpanzés sont assis ensemble pour se faire mutuellement la toilette, il arrive régulièrement que l’un ou l’autre parvienne discrètement à se frayer un chemin jusqu’à la petite.

L’identité du père d’Obuasi n’est pas encore clairement définie et fait l’objet de vérifications génétiques. Le candidat le plus probable est Kume. C’est d’ailleurs lui que Xindra tient efficacement à l’écart du bébé.

Important pour le programme d’élevage
Obuasi tient son nom d’un village au Ghana. Elle est le troisième chimpanzé né au Zoo de Bâle en 2017. Il faudra attendre encore près d’un an avant qu’elle soit suffisamment indépendante pour pouvoir jouer avec les autres jeunes chimpanzés. La naissance d’Obuasi est un événement important pour le programme d’élevage (EEP). De nombreux chimpanzés dans les zoos d’Europe sont déjà bien âgés. Il faut donc prévoir la relève si l’on entend maintenir la taille de leur population. À Bâle, quatre chimpanzés sont nés au cours des trois dernières années: Lazima (2014), Ozouri (2017), Obaye (2017) et Obuasi.

Mauvaises perspectives d’avenir dans la nature
Dans la nature, l’avenir des chimpanzés est plutôt gris. L’IUCN les a classés parmi les espèces en danger. Ils sont notamment menacés par le braconnage. Étant donné que les chimpanzés ne vivent pas en grand nombre, qu’ils se reproduisent lentement et qu’ils sont souvent exterminés par groupes entiers, le braconnage peut vite entraîner l’extinction d’une population. La perte de leur habitat en raison de son exploitation par l’homme et les épidémies de maladies comme Ebola causent également de graves préjudices aux populations déjà réduites de chimpanzés. Sans compter qu’au contact avec l’homme, les maladies se propagent encore plus rapidement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire