Déclaration d’Aquariums et zoos accrédités du Canada (AZAC) concernant les pratiques zoologiques au Québec

L’Association des aquariums et des zoos accrédités du Canada (AZAC) critique vertement les méthodes du Zoo de Falardeau. Les membres de l’organisation estiment qu’il est dangereux et préoccupant qu’un zoo permette à des visiteurs de toucher et de manipuler de jeunes animaux.

Aquariums et Zoos Accrédités du Canada (AZAC) a récemment appris qu’un zoo non accrédité dans le nord du Québec élève de jeunes animaux exotiques séparés de leur mère afin que les visiteurs puissent bénéficier d’expériences pratiques avec eux. Cette méthode a des répercussions dangereuses sur la santé et la sécurité des animaux et du public, elle suscite d’importantes préoccupations pour le bien-être des animaux, et démontre la nécessité d’avoir des cadres réglementaires et des mesures d’application de la loi plus robustes au Québec concernant la garde d’animaux exotiques. Elle met également en lumière la nécessité pour les zoos accrédités du Canada de combler cette lacune réglementaire.

Les valeurs, les politiques et les normes d’AZAC sont claires : les animaux doivent être traités avec respect et dignité et d’une manière qui ne nuit pas à leur bien-être. AZAC représente les principaux parcs zoologiques et aquariums du Canada – dont l’Aquarium du Québec, le Biodôme de Montréal, le Zoo Ecomuseum, le Parc Omega, le Parc Safari, le Zoo de Granby et le Zoo sauvage de Saint-Félicien – et sa mission consiste à transformer les installations zoologiques de simples exposants d’animaux en défenseurs éthiques de la biodiversité.

Alors que notre planète perd deux ou trois espèces par jour, la nature oblige à hausser la barre. Les aquariums et les zoos accrédités au Canada sont dans une position unique pour promouvoir les données scientifiques et les recherches nécessaires pour conserver les espèces vulnérables, et favoriser l’établissement des liens émotifs nécessaires pour en prendre soin. Les politiques et les normes d’AZAC concernant le bien-être des animaux, les animaux utilisés dans des programmes, la santé et la sécurité, l’élevage, la conservation, les programmes éducatifs et les exigences opérationnelles sont parmi les plus rigoureuses en Amérique du Nord.

Aquariums et Zoos Accrédités du Canada appuie l’utilisation appropriée d’animaux dans le cadre de programmes comme un outil éducatif important et puissant pour renforcer les messages affectifs touchant la conservation, la faune et le bien-être des animaux. Toutefois, notre politique concernant L’utilisation d’animaux dans des programmes éducatifs exige que les établissements accrédités se conforment à des lignes directrices rigoureuses, notamment :

Libre choix : l’animal doit pouvoir se retirer du programme s’il choisit de le faire.
Bien-être : l’animal ne doit être assujetti à aucune forme de stress inutile et il doit être hébergé et transporté en tenant compte de ses besoins physiques, sociaux et psychologiques.
Comportements naturels et diffusion de messages : l’animal doit exhiber des comportements qu’il aurait dans la nature, et tous les messages éducatifs doivent refléter des renseignements véridiques au sujet de leurs comportements naturels.
Interactions humains-animaux : la santé et la sécurité des visiteurs et de l’animal doivent être évaluées en tout temps.
Valorisation de l’environnement : le personnel doit s’assurer que les animaux qui participent à un programme ont de possibilités appropriées et fréquentes de valorisation de leur environnement.
Formation du personnel : tous les employés qui manipulent des animaux participant à des programmes doivent respecter les procédures concernant le signalement de blessures, la gestion des visiteurs et la réduction des risques de transmission de maladies zoonotiques, et avoir un comportement personnel approprié.
Tenue de dossiers et protocoles d’urgence : il faut avoir des documents exacts et les dossiers des animaux doivent être accessibles, et un protocole d’urgence doit être en place pour tous les animaux qui participent à des programmes.

Aquariums et Zoos Accrédités du Canada reconnaît que, pour avoir la légitimité sociale d’exploiter les établissements, ses normes et ses politiques visant à protéger le bien-être des animaux et du public doivent continuer d’évoluer et de servir d’exemple pour les organismes de réglementation et le grand public. Aquariums et Zoos Accrédités du Canada continuera d’exiger que les membres accrédités d’AZAC respectent les normes les plus rigoureuses et qu’ils collaborent avec les gouvernements afin de veiller à ce que les cadres réglementaires partout au Canada permettent de mieux gérer l’importante responsabilité d’assurer la garde d’animaux exotiques.

Le Zoo de Falardeau se défend sur Radio Canada
La critique de l’AZAC surprend le propriétaire du Zoo de Falardeau, Daniel Gagnon. Il assure que les animaux sont bien traités. Le propriétaire affirme même avoir déjà reçu la visite de l’AZAC lors de l’achat d’une girafe. L’association a donné son autorisation pour la vente de l’animal et aurait même félicité le propriétaire pour la qualité de son établissement. Daniel Gagnon ne compte pas en rester là avec les critiques de l’AZAC. Il croit que des gens de la région manipulent l’association. Le dossier est maintenant entre les mains d’un avocat.

Une photo publiée sur la page facebook du Zoo de Falardeau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire