Ouverture d’un Espace Aventure à la Ferme aux Crocodiles

Après l’Asie du Sud-Est, la Ferme aux Crocodiles à Pierrelatte, dans la Drôme, invite ses visiteurs à découvrir la faune reptilienne de l’Amérique équatoriale. Ses visiteurs ? Plus particulièrement son jeune public, à qui est dédiée une nouvelle zone, inaugurée début avril : l’Espace Aventure. En immersion totale au cœur d’une biodiversité luxuriante et enrichie de nouvelles espèces animales pour l’occasion, les aventuriers juniors découvrent et apprennent… en s’amusant !

C’est le plus grand parc animalier européen dédié à la découverte des reptiles et de leurs proches cousins. La Ferme aux Crocodiles à Pierrelatte, au cœur de la Drôme provençale, n’en finit pas d’enrichir sa collection et de présenter, saison après saison, de nouvelles espèces méconnues du grand public, souvent menacées, toujours impressionnantes. En 2014, les varans ont fait leur entrée sous la serre du site ; en 2015 et 2016, c’était au tour des pythons d’Asie du Sud-Est d’investir les lieux ; cette année, place à la faune d’Amérique équatoriale et tropicale, ses iguanes, caïmans, serpents, oiseau et autres anacondas ! Une trentaine de nouveaux pensionnaires et une cinquantaine de piranhas (du jamais vu depuis l’ouverture de la Ferme aux Crocodiles en 1994) sont attendus ces prochaines semaines, à la conquête de l’Espace Aventure, une toute nouvelle zone pensée et aménagée pour la découverte ludique des plus jeunes. Embarquement début avril !

Drôles de noms pour drôles de bêtes !
De la couleur, des animaux inscrits au palmarès de ceux qui impressionnent et véhiculent le plus d’idées reçues, de nouveaux enclos et terrariums investis : en 2017, la Ferme aux Crocodiles continue de se peupler ! Parmi les nouveaux pensionnaires attendus dans le nouvel Espace Aventure, les iguanes rhinocéros (oui, oui : rhinocéros !) pourraient bien créer la surprise. Classé « vulnérable » par l’Union internationale pour la conservation de la nature, ce drôle de saurien doit son nom aux petites cornes osseuses présentes sur sa gueule. L’enclos, qui abritera une dizaine de spécimens, sera également occupé par une dizaine d’autres iguanes, verts et de Cuba.

© Ferme aux crocodiles

Des caïmans et des tortues charbonnières arriveront également dans la Drôme en ce début avril. Splendide avec son plumage aux riches couleurs, un ara ararauna rappellera, dès son arrivée fin avril, la proximité dans l’évolution entre les oiseaux et les reptiles. Sans doute, et peu le savent, trouve-t-on un ancêtre commun aux nouveaux anacondas et boas, et à ce représentant de la famille des perroquets. L’ara attendu dans quelques semaines complètera une collection de pensionnaires à plumes déjà riche. Il rejoindra notamment Elvis, le calao aux joues argentées (africain, lui) à qui les soigneurs ont donné le prénom du King du fait d’un potentiel scénique et vocal… redoutable ! Pour parfaire cet enrichissement comme jamais le parc n’en a vécu depuis son ouverture en 1994, une cinquantaine de piranhas seront présentés en aquavision.

© Ferme aux crocodiles

L’aventure en pratique : jouer, rire, s’amuser, s’éclater… pour mieux découvrir
Sur près de 300 m², l’Espace Aventure présente de nouvelles espèces endémiques d’Amérique équatoriale et tropicale, mais enrichit surtout son parcours de visite de nombreux jeux et ateliers destinés aux plus jeunes, à qui le propos zoologique, historique et environnemental est délivré dans le fun et une ambiance immersive plébiscitée par le public de la Ferme aux Crocodiles. Ainsi, revenons-en à nos ancêtres communs, une zone de fouilles paléonthologiques a été aménagée, qui permet aux jeunes explorateurs de se familiariser, au milieu des enclos et terrariums, avec les fossiles des parents des pensionnaires de la Ferme aux Crocodiles, qui ont survécu à la préhistoire et à la vague d’extinction massive d’espèces. Plus près de nous dans le temps, un mur de dessins préhistoriques invite les enfants à venir s’exprimer, comme le faisaient les habitants d’Amérique du Sud en -13 000. Un bassin d’orpaillage plonge les juniors dans les problématiques contemporaines de pollutions massives au mercure, en Guyane notamment, et rappelle combien les écosystèmes dans lesquels évoluent les reptiles, oiseaux et poissons d’Amérique équatoriale et tropicale sont fragiles et menacés. Découvrir en s’amusant, c’est bien. S’amuser tout court, c’est sympa également ! L’Espace Aventure propose toboggan, mini labyrinthe en filet et pont de singe… parce que le jeune explorateur aventurier ne peut pas consacrer tout son temps à sauver la faune et la flore menacées.

Billets coupe-file : plus rapide = plus fun !
Dès avril, les billets réservés en ligne donnent accès à une file dédiée, plus rapide. Précieux en période d’affluence !

Informations pratiques
• Horaires d’ouverture
Ouvert tous les jours.
De mars à juin et de septembre à octobre, de 10h à 18h.
En juillet et août, de 9h30 à 19h.
De novembre à février, de 10h à 17h

• Tarifs (à compter du 1er avril 2017)
Adultes : 17 €
Enfants (de 3 à 12 ans) : 11 €
Tarifs réduits : personnes à mobilité réduite, groupes, scolaires.
Parking gratuit

Pour toutes informations : www.lafermeauxcrocodiles.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire