Les grues cendrées : stars du nouveau spectacle du Tropical Parc « La Symphonie des Oiseaux » saison 2

Les stars du film documentaire « les Saisons » de Jacques Perrin, après un passage scénique au Puy du Fou, font désormais partie de la troupe du spectacle « la Symphonie des Oiseaux » au Tropical Parc.

© Tropical Parc

C’est Yvan l’oiseleur qui entraîne actuellement les trois demoiselles Guiness, Rouflaquette et Fiftin pour finaliser le spectacle qui comprend cette année 300 oiseaux perruches, aras, cacatoès.

Fort de la complicité qu’il noue avec eux depuis tout-petit, il produit des merveilles. Pas de gestes inutiles, le ressenti suffit. Les trois compères le suivent, il sait leur parler, jouer et répondre à leur cri saugrenu, « le grou » imitant le klaxon à poire des vélos de grand papa.

« Elles sont super sympas mes petites poules » déclare Yvan avec satisfaction. En courant à côté de lui, les danseuses sautillent avec une grâce infinie et s’élancent, toutes ailes déployées : du grand art. Pendant 30 minutes, les spectateurs assistent médusés au vol des différents oiseaux qui se croisent, rasent les têtes en tous sens.

© Tropical Parc

« Les 3 grues ont entre 3 et 4 ans et pèsent 4 à 5 kg. Quand elles sont redressées, elles sont à hauteur de visage d’homme : 1,50 m environ. Mon challenge : les faire danser comme dans un ballet. Les grues très expérimentées (elles ont fait leurs gammes au Puy du Fou) progressent vite. Oiseaux de cinéma, imprégnées par Aurélien Gallier, elles ont volé avec un Ulm pour le film « les 4 saisons » de Jacques Perrin. Du fait de leur parcours atypique, elles sont très familières, ce qui facilite la complicité et la communication. Aujourd’hui, elles cerclent en amont autour de la scène du spectacle. L’avis du public est quasi unanime, le spectacle est époustouflant et professionnel. Il est devenu Le Rendez-vous à ne pas manquer sur le parc devançant le goûter des loriquets qui attire une foule de petits et de grands tous très participatifs. »

Le décor asiatique apporte des notes supplémentaires à l’enchantement.

En savoir plus sur les grues cendrées
La Grue cendrée est l’un des plus grands oiseaux d’Europe, elle mesure de 100 à 120 cm, pour une envergure de 180 à 240 cm et un poids de 4 à 6 kg. Comme son nom l’indique, elle est principalement grise avec une bande blanche verticale le long du cou, tandis qu’une touffe de plumes noires garnit sa queue. Elle porte sur le crâne une portion de peau nue rouge, peu visible dans la nature.

Les couples sont unis pour la vie et les poussins sont nidifuges. Ces oiseaux puissants migrent sur environ 2 500 km de distance. Les vols migratoires sont en forme de V ou de Y.

En vol, les grues cendrées crient, la plupart du temps, environ toutes les dix à quinze secondes. Le chant, un « grou » sonore, s’entend jusqu’à quatre kilomètres. C’est une particularité anatomique du bréchet de la grue qui explique son exceptionnelle puissance.

Si les vents sont porteurs et puissants, la grue se déplace à plus de 100 km/h, elle peut donc traverser la France en une journée, avec une altitude de vol pouvant aller de 200 m à 1 500 m.

La Grue cendrée bénéficie d’une protection totale sur le territoire français depuis 1976. Elle est inscrite à l’annexe de la Directive oiseaux de l’Union européenne.

Les parades nuptiales commencent en février sur les zones d’hivernage, avec un maximum en mars. La grue cendrée marche avec des pas rapides et courts, les ailes semi-ouvertes, décrivant des cercles sur le sol. Elles se font des courbettes face les unes aux autres, sautant d’un côté à l’autre tout en attrapant n’importe quel objet sur le sol, le lançant ensuite en l’air tout en sautant.

Population transitant par la France : environ 360 000 individus
Population hivernant en France : environ 100 000 / 120 000 individus
Les grues transitant par la France nichent essentiellement en Suède, Finlande, Allemagne du Nord et Pologne.

Spectacle tous les jours à 15h30, gratuit, inclus dans le billet d’entrée

Pour toutes informations: www.tropical-parc.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

error:
%d blogueurs aiment cette page :