MOKO, le premier bonobo né en France fête son 1er anniversaire

La Vallée des Singes qui fête cette année son quinzième anniversaire, célèbre un autre anniversaire ce dimanche 4 août, celui de Moko, premier bébé Bonobo né en France. Avec 17 individus, la Vallée des Singes présente le plus grand groupe au monde.

Les premiers pas de Moko © Elisa Demuru

Moko, le bébé Bonobo
Le 4 août 2012, les visiteurs ébahis de la Vallée des Singes, assistaient à la naissance de Moko qui signifie « premier » en Lingala, dialecte de République Démocratique du Congo. Après 8 mois de gestation, sa mère Ukela, âgée de 27 ans, donnait naissance à son quatrième enfant. Depuis l’arrivée à la Vallée des Singes des premiers bonobos en France, en avril 2011, le groupe n’a cessé de croître. L’EEP (Programme d’Elevage Européen pour espèce menacée) et l’équipe de la Vallée des Singes attendaient avec impatience cette première naissance.

Ses premiers pas :
Les deux premiers mois, sa mère Ukela tenait Moko par les bras et le suspendait dans le vide, ou bien le faisait marcher sur des troncs d’arbres. Un véritable acrobate ! Il a pris petit à petit de l’assurance et a profité des moments d’assoupissement de sa mère en soirée, pour explorer son environnement de plus en plus loin de sa maman.

Son alimentation :
Moko est toujours allaité par sa mère. Il a eu ses premières dents vers 3 mois et a commencé à croquer dans les aliments que sa mère tenait dans les mains (légumes, fruits). Il est particulièrement friand de pastèques.

Sa vie sociale :
Moko est encore très proche de sa mère, il est porté de temps en temps par Lucy, une jeune femelle américaine âgée de 10 ans. Il est également toujours très près de Khaya et son bébé Khalessi, le 2ème bébé bonobo né à la Vallée des Singes le 12/12/12 !

Une espèce menacée
Seuls 18 zoos dans le monde présentent à ce jour cette espèce et regroupent environ 180 bonobos. Les Programmes Européens pour les Espèces Menacées (EEP) gèrent les espèces rares ou en voie de disparition. Pour chacune d’entre elles, un coordinateur est chargé de suivre la généalogie de chaque individu. L’objectif de la Vallée des Singes est de sensibiliser les visiteurs à la protection de cette espèce emblématique, menacée dans la nature et de participer à la reproduction. Seulement 6 bébés Bonobos sont nés en parcs zoologiques dans le monde entier en 2012, dont 2 dans le parc de la Vienne !

Des installations uniques en Europe
Pour accueillir un tel groupe, la Vallée des Singes a construit un énorme bâtiment de 900m² et une île arborée de plus d’un hectare. L’intérieur comprend plusieurs espaces pour les bonobos qui peuvent être séparés en fonction de la constitution des groupes et notamment pour éviter toute reproduction entre deux animaux apparentés. L’ensemble est chauffée à 23° et humidifié toute l’année.

Le plus grand groupe au monde
Avec 17 individus : 9 femelles et 8 males, la Vallée des Singes présente le plus grand groupe au monde. Comme la quasi-totalité des bonobos élevés aujourd’hui en parc zoologique, ils ne proviennent pas d’un prélèvement dans la nature et sont nés en captivité. La Vallée des Singes est l’unique zoo français à présenter, depuis 2011, cette espèce emblématique et a constitué le plus grand groupe de bonobos au monde, en parc zoologique.

Zoom : Les naissances à la Vallée des Singes
Depuis la création du Parc en 1998, la Vallée des Singes a enregistré plus de 500 naissances. Un nombre inespéré ! La meilleure des récompenses pour l’équipe des soigneurs, qui veillent à donner à leurs pensionnaires une alimentation adaptée, à éviter toute cause de stress pour l’animal. Une des raisons de succès est également la grandeur des espaces naturels mis à la disposition des singes. Le nombre est important dans la reproduction des gorilles avec 10 naissances bien que la reproduction chez cette espèce soit rare et lente en captivité. Le parc a également enregistré des premières en Europe : les saïmiris du Pérou, des premières et uniques en France : les atèles à ventre blanc, les singes laineux, les titis, les atèles à face rouge. Ce sont plus de 20 espèces qui se reproduisent régulièrement à la Vallée des Singes.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire