Loutres, pandas et muntjaks : des nouvelles de leur étonnante cohabitation au Parc zoologique & botanique de Mulhouse

© D. Villiseck

Un mois et demi après son inauguration, et alors que le challenge de faire cohabiter trois espèces aux comportements très différents était tout sauf assuré, l’enclos asiatique du Parc zoologique & botanique de Mulhouse observe des résultats intéressants entre ces inattendus colocataires : des pandas roux, des loutres naines et des muntjaks.

Depuis le 11 juin, le Parc zoologique & botanique de Mulhouse accueille, au sein de son nouvel enclos asiatique, trois espèces aux comportements si différents que leur cohabitation constituait un réel challenge pour les équipes animalières du Parc.

Un mois et demi après les débuts de cette colocation originale, pandas roux, loutres naines et muntjaks ont trouvé leurs marques… et semblent même apprécier la compagnie de leurs inattendus voisins. Le point avec le docteur-vétérinaire Brice Lefaux, directeur du Parc zoologique & botanique de Mulhouse.

Un mois et demi après l’introduction de trois espèces dans le nouvel enclos asiatique, des pandas roux, des loutres naines et des muntjaks, les craintes d’éventuelles difcultés d’entente entre les animaux sont-elles levées ?

Brice Lefaux : Tout se passe très bien entre ces trois espèces. Nous espérions des interactions entre les animaux, sources d’enrichissement : elles se produisent au quotidien, pour le plus grand plaisir des visiteurs et des équipes. Les périodes de repos s’alternent avec les périodes d’activité, ce qui constitue un comportement parfaitement normal. L’adaptation aux autres espèces a été rapide, très rapide d’ailleurs dans le cas des muntjaks (quelques jours à peine), notamment grâce au travail des soigneurs qui ont travaillé à cette adaptation. Les loutres et les muntjaks sont sans doute les deux espèces qui interagissent le plus.

Davantage encore depuis la naissance d’un petit muntjak, mi-juillet ?

Brice Lefaux : A l’inauguration de l’enclos, une femelle muntjak était pleine, et l’arrivée de son petit allait constituer pour les équipes animalières un nouveau challenge. La mère a alors eu un comportement tout à fait normal, en protégeant sa progéniture, qui n’était d’ailleurs pas réellement menacée. Elle a chargé les animaux et les soigneurs qui s’approchaient trop du petit, ce qui est la meilleure réaction que nous pouvions espérer. Depuis, et la phase de curiosité devant l’arrivée d’un nouvel animal étant passée, pandas roux et loutres naines laissent tranquilles le petit et sa mère. Le bébé court désormais dans l’enclos et a passé l’âge durant lequel sa taille aurait pu accentuer son statut de proie.

Avez-vous observé des comportements auxquels vous ne vous attendiez pas ? 

Brice Lefaux : Quelques-uns, effectivement. Par exemple, nous pensions que les loutres profiteraient davantage du bassin aquatique aménagé dans l’enclos. A contrario, nous imaginions que les pandas roux, qui certes vivent dans des zones asiatiques très pluvieuses mais qui préfèrent tout de même garder leur fourrure sèche, contourneraient ce bassin. Une femelle le traverse régulièrement, sans que cela ne semble lui poser problème. Dans l’enclos, une très belle souche inclinée permet aux pandas roux de rejoindre leur loge extérieure. Cette souche lisse aurait dû constituer un obstacle pour les loutres, qui auraient dû pouvoir escalader sur quelques centimètres, pas plus. Or, nous avons déjà retrouvé les loutres dans la loge des pandas. Elles nous expliquaient en quelque sorte qu’elles aussi voulaient leur cabanon extérieur. Elles l’auront prochainement. Les animaux ne se considèrent finalement pas comme des concurrents et nous n’observons alors pas de réelle territorialité très affirmée. Ce qui, dans d’autres enclos mixtes plus petits, peut être source de conflits entre les locataires : « Je ne viens pas chez toi, tu ne viens pas chez moi ». La vaste taille et l’aménagement de l’enclos asiatique du Parc zoologique & botanique de Mulhouse ont permis d’obtenir ces résultats.

Informations pratiques

Horaires : le Parc zoologique & botanique de Mulhouse est ouvert tous les jours de 9h à 17h en mars, octobre et novembre, de 9h à 18h en avril et septembre, de 9h à 19h en mai, juin, juillet et août et de 10h à 16h en décembre, janvier et février.

Tarifs :
• 15 € pour les adultes du 21 mars au 31 octobre 2016.
• 9 € pour les adultes du 1er janvier au 20 mars 2016 et du 1er novembre au 31 décembre 2016.
• 9 € pour les enfants de 4 à 16 ans. Gratuit pour les moins de 4 ans accompagnés d’un membre de leur famille, hors groupe.

www.zoo-mulhouse.com

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire