Un bébé crocodile nain découvert par un jeune garçon au Parc zoologique & botanique de Mulhouse

“Madame la soigneuse, il y a un petit lézard dans l’enclos des crocodiles”. Le 19 novembre, le jeune Oscar, quatre ans et demi, originaire de Rixheim, abonné au zoo depuis sa naissance, en visite avec ses parents au Parc zoologique & botanique de Mulhouse, a découvert, avant même les soigneurs, un bébé crocodile nain d’Afrique tout juste sorti de l’oeuf.

© Benoit Quintard

A la demande du garçonnet, le bébé a été prénommé Oscar. Oscar le croco, est le premier jeune de cette espèce né à Mulhouse ; son arrivée illustre le savoir-faire des équipes du Parc en termes de reproduction et de conservation d’espèces hautement menacées.

Robuste et trapu, le crocodile nain d’Afrique (Osteolaemus tetraspis) est un crocodilien de petite taille, qui ne dépasse pas les 2 m de long et les 45 kg à l’âge adulte. Originaire d’Afrique de l’ouest, il est aujourd’hui menacé d’extinction (classé « vulnérable » par l’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature), principalement à cause de l’homme qui détruit son habitat et le chasse pour sa viande. La reproduction de l’espèce en parc zoologique est difficile car le crocodile nain est un animal solitaire et peu sociable, même entre congénères de sexes opposés. Au Parc zoologique & botanique de Mulhouse, la mère d’Oscar, 12 ans, et son père, 11 ans, cohabitent depuis trois ans, mais n’étaient jamais parvenus à s’entendre suffisamment pour laisser espérer des naissances. En 2016, les équipes zoologiques ont mis à la disposition du couple de nombreux débris végétaux, nécessaires à la confection d’un nid plus douillet, plus propice à l’accouplement. Une dizaine d’œufs ont alors été pondus, dont un seul a éclos. Conformément aux prérogatives du studbook de l’espèce, le petit est en effet né sans passage par l’incubateur et évolue désormais dans l’enclos de ses parents.

Le bébé né au Parc zoologique & botanique de Mulhouse est né de deux parents appartenant à la sous-espèce tetraspis. Les récentes analyses génétiques ont en effet montré qu’il existait quatre sous-espèces distinctes de crocodiles nains d’Afrique. De nombreux hybrides sont conservés dans les parcs zoologiques européens. Mais ces hybrides ne peuvent pas être candidats au renforcement de population, ni ne constituent de réels progrès en termes de conservation. Avec Oscar, le croco, et grâce à Oscar, le garçonnet, le Parc zoologique & botanique de Mulhouse continue de contribuer à la conservation d’espèces menacées et dont l’élevage en parcs permet la conservation et la diversification du patrimoine génétique encore disponible.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire