Au Zoo de Bâle, les pélicans paradent

Quand les pélicans sentent l’arrivée du printemps, cela se lit sur leur visage. Au Zoo de Bâle, la saison des amours bat son plein pour les 21 pélicans. Les amourettes, tout comme les querelles entre mâles, font désormais partie du spectacle quotidien.

Le Zoo de Bâle abrite une espèce d’oiseaux qui rend la visite particulièrement intéressante pendant la saison froide. Il s’agit des pélicans roses, dont c’est actuellement la saison des amours. Lors de la parade nuptiale, ces oiseaux s’ornent d’une bosse de la taille d’un œuf de poule à la naissance de la partie supérieure du bec ainsi que de longues plumes à l’arrière de la tête. Pendant cette période, leur plumage paraît à l’observateur d’un rose encore plus vif que d’habitude, et la peau de la face des femelles prend une couleur orange intense.

© Zoo de Bâle

Des coups pour les rivaux
Au-delà de l’apparence, le comportement des pélicans change également à cette période. Les pélicans roses se comportent maintenant comme des jeunes hommes faisant la cour à l’amour de leur vie. Il s’agit de trouver une partenaire pour s’accoupler et, pour les oiseaux, tous les moyens sont bons. Ils utilisent de préférence leur long bec avec sa pointe rougeâtre et acérée, et donnent des coups à tous ceux qui osent s’approcher de l’élue. Ces coups laissent des traces qui ne peuvent échapper au visiteur attentif, en effet les oiseaux sont observables de très près le long de la clôture. Très souvent, la pointe se plante dans la poche jugulaire du voisin et y laisse des éraflures visibles. L’homme doit d’abstenir de toute intervention, laquelle n’aurait d’autre effet que de perturber les oiseaux dans leur préparatifs amoureux.

Des gentlemen en rose
Après avoir été volontiers «brusques» envers leurs rivaux, les mâles, qui sont maintenant d’un rose luisant, prennent affectueusement soin des femelles courtisées. L’élue est tendrement «bécotée», et le mâle se place devant elle afin de la protéger et que nul concurrent ne songe à jeter un œil sur elle. Les oiseaux se pressent par deux dans l’enclos à la recherche constante d’un endroit approprié pour leur nid, déjà préparé sur l’île par le gardien. Lors de la construction du nid, il arrive également que les femelles se «rentrent dans les plumes» et distribuent résolument quelques coups de bec.

© Zoo de Bâle

Un spectacle peu ordinaire dans les zoos
Le Zoo de Bâle est l’un des rares parcs zoologiques d’Europe où les visiteurs peuvent observer la parade nuptiale des pélicans. Dans la plupart des zoos européens, les pélicans roses sont logés dans leurs quartiers d’hiver; ils commencent la parade et s’accouplent dans les coulisses. Au Zoo de Bâle, les pélicans roses suivent un rythme naturel. Les rigueurs de l’hiver et les douceurs du printemps en font partie. Le spectacle est passionnant pour le public et, surtout, plaît visiblement aux pélicans.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire