Retour à la nature pour les 83 vipères aspic hébergées par Aquatis Aquarium-Vivarium Lausanne

Le 23 mars dernier, AQUATIS Aquarium-Vivarium Lausanne a participé au relâcher dans leur habitat naturel, désormais sans danger, des vipères aspic recueillies bien avant l’ouverture officielle du site, entre avril et juillet 2017.

© Sedrik Nemeth

Vipères de Lavaux : Aquatis lance un message fort en collaborant pour la préservation des milieux naturels fragiles
Au printemps 2017, alors que la rénovation de l’autoroute de Montreux menaçait leur écosystème, 46 vipères (et 7 couleuvres) ont été recueillies par le bureau d’études en environnement Hintermann & Weber en collaboration avec l’OFROU (Office fédéral des routes). Les équipes d’Aquatis, qui pourtant était encore en construction, en collaboration avec le bureau d’études en environnement Hintermann & Weber se sont mobilisées, soucieuses d’abriter cette espèce menacée figurant sur la liste rouge des animaux à protéger.

© Sedrik Nemeth

Les reptiles ont ainsi occupé les locaux de l’ancien vivarium, spécifiquement mis à leur disposition, et ont bénéficié d’un suivi attentif. Dès l’automne, tout a été mis en œuvre pour leur offrir les meilleures conditions d’hibernation possibles. Résultat de cet engagement fort, les individus se sont reproduits et 41 bébés ont vu le jour. Le vendredi 23 mars dernier, ce sont ainsi de nouveaux représentants de l’espèce ainsi que celles sauvées un an auparavant qui ont été relâchées dans la nature.

© Sedrik Nemeth
© Sedrik Nemeth

Aquatis-Vivarium Lausanne, acteur touristique engagé dans la préservation des espèces menacées
Espace de loisirs, pôle d’éducation à l’environnement et plateforme d’échanges entre grand public et scientifiques, Aquatis est aussi et surtout porteur d’un engagement écocitoyen, il entend sensibiliser à la préservation de l’eau et de l’environnement.

Des études récentes font en effet craindre que la sixième extinction des espèces est amorcée et est considérée par certains scientifiques comme irréversible. Cependant, Aquatis pense qu’il n’est jamais trop tard pour agir et considère que l’éducation à la fragilité des écosystèmes est la pierre angulaire et le moteur du développement durable.

Aquatis abrite notamment des espèces animales et des végétaux qu’il a pour mission de préserver et de faire connaître. Deux programmes spécifiques de sauvegarde sont ainsi dirigés depuis Aquatis : celui du Crocodile Sacré
et celui de la Vipère du Mont Mangshan. D’autre part, une bonne partie des animaux terrestres présentés à Aquatis font partie d’un programme de sauvegarde et/ou figurent sur une liste rouge.

© Sedrik Nemeth

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire