Le ZOO Serpentarium de Blankenberge accueille un python réticulé

Le zoo reptilien installé à Blankenberge célèbre son 20ème anniversaire en accueillant le plus grand serpent au monde.

© Jonas Verhulst / Serpentarium

Cet été, le ZOO Serpentarium de Blankenberge vaut plus que jamais le détour. Non content de souffler ses vingt bougies, le zoo reptilien réserve à ses visiteurs une surprise de taille. Au sens propre du terme. Depuis quelques semaines, un magnifique serpent constricteur de pas moins de cinq mètres de long fait l’admiration de tous. Le python réticulé est l’un des plus grands et plus célèbres serpents au monde. Cette espèce asiatique est chassée pour sa peau spéciale. Sa robe aux motifs en losanges est très prisée.

Le roi de la longueur
Quand on demande quel est le plus grand et le plus célèbre serpent au monde, la réponse est quasi chaque fois l’anaconda vert. Si le serpent constricteur d’Amérique du Sud l’emporte au niveau du poids – il peut peser jusqu’à 200 kilos – le record de taille est détenu par le python réticulé d’Asie du Sud-Est. “Pour mesurer sa taille, les scientifiques se basent sur la peau laissée dans la nature par le serpent après sa mue“, indique Marnick Croes, coordinateur du Serpentarium à Blankenberge. “Le plus grand python réticulé vivant jamais rencontré mesurait pas moins de 9,96 mètres.

Le mâle hébergé au Serpentarium a environ 5 ans. Il va encore grandir. “La croissance des serpents ralentit au fil du temps. Mais ils continuent de grandir jusqu’à leur mort“, poursuit Marnick Croes. “Ils peuvent vivre à peu près 25 ans.

Le python réticulé a la particularité d’avoir des fossettes thermosensibles. Elles sont situées le long des mâchoires inférieures et permettent au python réticulé de détecter, la nuit, une proie au sang chaud. Seuls les crotales possèdent un système similaire le long des fosses nasales.

Une femelle peut pondre de 30 à 50 œufs. Bien que le serpent soit poïkilotherme (à sang froid), il applique une méthode spéciale pour tenir ses œufs au chaud. Son corps produit de la chaleur par des mouvements musculaires. C’est aussi de cette façon qu’il peut faire éclore ses œufs. Dès la naissance, les bébés serpents doivent subvenir eux-mêmes à leurs besoins.

Les pythons réticulés sont en grande partie chassés pour leur peau. Leur robe est ornée de motifs en losanges. Ils ne sont pas encore menacés d’extinction mais l’espèce ne peut plus être importée.

Avec cette nouvelle acquisition du Serpentarium, une petite visite au zoo reptilien s’impose plus que jamais. L’abonnement au ZOO d’Anvers et ZOO Planckendael y donne même gratuitement accès.

Un zoo reptilien à la côte
Saviez-vous que tous les jours pendant les vacances, vous pouvez prendre en main un serpent ? Les plus téméraires d’entre vous reçoivent alors un diplôme de caressage de serpent ! Le zoo reptilien vous emmène dans une jungle remplie d’araignées, de lézards et de grenouilles. Le ZOO Serpentarium fait partie depuis déjà près de 10 ans de la Société royale de Zoologie d’Anvers, laquelle chapeaute aussi le ZOO d’Anvers, le ZOO Planckendael, le nouvel Elisabeth Center Antwerp et la réserve naturelle De Zegge. Le zoo reptilien peut compter sur l’expertise scientifique et touristique du ZOO d’Anvers et ZOO Planckendael.

© Jonas Verhulst / Serpentarium

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire