Naissance d’un bonobo pour les 20 ans de la Vallée des Singes!

La reproduction des Bonobos est un succès inégalé à la Vallée des Singes : le parc animalier de la Vienne a le plaisir d’annoncer la naissance de son 7ème bébé bonobo au beau milieu du plus grand groupe de bonobos au monde. 

© Vallée des Singes

Hier matin, jeudi 9 août, une surprise attendait Franck, un des soigneurs des bonobos : un bébé était né dans la nuit! Lingoyé, une jeune femelle âgée de 11 ans, a mis son premier bébé au monde, au sein de son groupe, à la Vallée des Singes.

Le bébé et la maman se portent très bien. Même si, bien entendu, Lingoyé est encore fatiguée, elle est très attentionnée et prend beaucoup de précautions avec son bébé, et notamment pour se déplacer. Le bébé a fait, dès son premier jour, une sortie sur son île, bien agrippé au ventre de sa maman.

© Vallée des Singes

C’est (peut-être) une fille !
Le bébé a vu le jour dans la nuit parmi le plus grand groupe de bonobos en parc zoologique au monde. Il s’agit du 25ème membre de la troupe. Les premières observations semblent indiquer qu’il s’agit d’une petite femelle. Cela sera confirmé rapidement : les soigneurs peuvent très vite connaître le sexe du bébé en observant la maman toiletter son petit. Mais pour le moment, Lingoyé le cajole tellement que les soigneurs n’ont fait qu’apercevoir le sexe du bébé.

Et papa alors ?
La période de gestation, chez les bonobos, dure 8 mois et demi, et le petit pèse, à la naissance, environ 1 kilo. Mais la présence de plusieurs mâles, au sein du groupe, ne permet pas d’affirmer avec certitude qui est le père du nouveau-né. En effet, les mœurs des bonobos sont très libertaires en ce qui concerne la sexualité : tous les membres du groupe s’accouplent les uns avec les autres, sans distinction d’âge ou de sexe, ce qui complique joyeusement l’identification du père ! Cette fois encore, il faudra attendre quelques mois pour que les soigneurs puissent prélever quelques poils au bébé afin de procéder à un test de paternité. Et il y a très souvent des surprises ! Ce n’est pas toujours le mâle le plus démonstratif qui est le père du bébé !

© Vallée des Singes

Cette naissance est un succès de plus pour l’équipe de la Vallée des Singes qui est devenu, en 20 ans, une référence internationale pour la conservation des primates, gravement menacés de disparition, dans leur milieu naturel, à cause de la destruction de la forêt tropicale, leur habitat principal.

Une espèce très menacée
Seuls 16 zoos dans le monde hébergent cette espèce classée “En danger” par l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN), ce qui ne représente que 200 bonobos. En 2018, c’est seulement le 4ème bébé bonobo à naître dans les parcs du monde entier. C’est dire l’événement que cette naissance constitue à la Vallée des Singes.

Les Programmes Européens pour les Espèces menacées (EEP) gèrent les espèces rares ou en voie de disparition. Pour chacune d’entre elles, un coordinateur est chargé de suivre la généalogie de chaque individu. L’objectif de la Vallée des Singes est de participer à la reproduction et la conservation de cette espèce emblématique de République Démocratique du Congo, menacée dans la nature par le braconnage et la destruction de sa forêt au profit de l’agriculture, notamment la culture sur brûlis.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire