Journée internationale des vautours : les zoos français mobilisés aux côtés de la LPO

A l’occasion de la Journée internationale des vautours le 1er septembre, organisée en France par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), plusieurs parcs zoologiques conduisent des actions de sensibilisation.

Vautour moine (Aegypius monachus) © Franc-Loup Malavieille – Espace Rambouillet

Depuis 2009, le premier samedi de septembre est célébré à travers le monde comme la « Journée internationale des vautours ». En France, c’est la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) qui porte l’organisation de la manifestation… et qui a décidé que cette « journée » débuterait en fait cette année le 25 août (pour y intégrer une opération de comptage planifiée pendant la dernière semaine d’août)… et s’étendrait jusqu’au 7 septembre (pour pouvoir organiser des opérations de sensibilisation en milieu scolaire après la rentrée des classes).

À l’heure où les vautours sont victimes de mensonges et de désinformation, cet événement propose de partir à la découverte concrète de ces espèces remarquables indispensables aux écosystèmes pastoraux et donc au monde de l’élevage.

Son principe est simple : faire connaître et sensibiliser un public le plus large possible sur les nécrophages de notre pays, sur les caractéristiques exceptionnelles de chacune des 4 espèces, sur les menaces qui pèsent sur ces oiseaux, sur les programmes de réintroduction, sur la manière de les protéger… et ceci à l’occasion d’activités ouvertes à tous comme des sorties de terrain, des points d’observation, des conférences, des expositions…

Quatre espèces de vautours sont présentes en France : le vautour fauve ( en situation de « préoccupation mineure » selon la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature), le vautour moine (« quasi menacé) », le vautour percnoptère (« en danger ») et le gypaète barbu (« quasi menacé »). Tous les quatre se nourrissent exclusivement de carcasses d’animaux morts. Ce sont des charognards. Leur morphologie est adaptée au nettoyage des carcasses (crâne dépourvu de plume, bec puissant).

Contrairement aux rapaces chasseurs (aigles, faucons, hiboux…) ils n’ont pas de serres puissantes leur permettant de chasser. Ces grands fossoyeurs et nettoyeurs de la nature ont chacun leur spécialité : sur un cadavre animal ; le vautour fauve intervient le premier et s’attaque aux viscères, aux chairs molles ; le vautour moine est le spécialiste des chairs dures, du musculeux, du tendon ; le vautour percnoptère intervient ensuite pour rogner les os, les débarrasser de tout reste de carnation, et le gypaète barbu se nourrit de ce qui reste, c’est à dire les os.

Parmi les parcs zoologiques français, le Puy du Fou (Vendée) a été le tout premier à apporter sa contribution à cette journée, dès sa première édition en 2009, à l’initiative de Jean-Louis Liégeois, directeur de l’Académie de fauconnerie. « Nous avons commencé l’action en organisant une collecte de fonds à travers la vente de bracelets marqués « Sauvons les vautours » et vendus 1 €, et en sensibilisant les visiteurs du parc : une information était diffusée au début du spectacle du « Bal des oiseaux-fantômes », dans laquelle nous énumérions toutes les actions que nous soutenions », explique Fanny Martin-Blais, responsable administrative et pédagogique de l’Académie. Les fonds ainsi récoltés permettent de soutenir des programmes de conservation sur les vautours dans le monde entier.

En 2018, le Grand Parc du Puy du Fou, le Parc Animalier Le Pal, le Zoo de La Flèche, le Zoo de La Boissière du Doré, le BioParc de Doué la Fontaine, le Jardin aux oiseaux d’Upie, le Parc Animalier de Sainte Croix, l’Espace Rambouillet, la Volerie des Aigles de Kintzheim, le Parc des Oiseaux de Villars, le Zoo de La Bourbansais, le Zoo de La Barben, le Parc Animalier des Pyrénées, le Parc Animalier de Courzieu, Zoodyssée et le Zoo d’Amnéville participent à la Journée internationale en organisant des manifestations dédiées aux vautours.

Pour Ivan Tariel, responsable de la mission Rapaces à la LPO, « la participation des zoos est importante pour accroître l’impact de la Journée des vautours, en particulier dans les régions de France… où ces oiseaux ne sont pas présents ! Leur fréquentation nous permet en outre de toucher un public plus nombreux et différent que celui que nous rencontrons d’ordinaire dans les manifestations que nous organisons. La LPO n’est pas une organisation qui soutient les zoos en toutes occasions, mais nous avons établi un cadre strict pour pouvoir collaborer avec eux sur cette initiative. Nous vérifions que tous les zoos participants adoptent une éthique conforme à nos attentes, qu’ils conduisent des programmes de conservation ou de réintroduction dans la nature, et que le message qu’ils diffusent soit pertinent ».

« La LPO Loire Atlantique nous fait l’honneur de participer à cette journée, explique de son côté le zoo de la Boissière-du-Doré, afin d’informer les visiteurs sur les bons gestes à adopter en faveur de notre avifaune locale : comment les nourrir, comment favoriser leur présence, que faire si nous trouvons un oiseau au sol… ».

Plus d’infos : www.vultureday.org et journee-vautours.lpo.fr

A propos de l’AFdPZ
Créée en 1969, l’Association Française des Parcs Zoologiques (AFdPZ) fédère une centaine de parcs zoologiques en métropole et outre-mer. Chaque année, plus de 20 millions de visiteurs découvrent 30 000 animaux dans ces établissements qui s’engagent à respecter les directives du code d’éthique de l’Association. L’AFdPZ est membre de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), du Conseil d’orientation stratégique de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB), de l’Association des Musées et Centres pour le développement de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (AMCSTI) et des Associations européenne et mondiale des parcs zoologiques (EAZA et WAZA).
www.afdpz.org

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire