Une unité de méthanisation voit le jour au Zoo de Thoiry

Colomba de la Panouse, directrice générale du Zoo et fondatrice de la société Thoiry bioénergie, a créée une unité de méthanisation, à deux pas de la réserve africaine. 

© Raoul de La Panouse

Crée en janvier 2015 par Colomba de La Panouse, l’actionnariat de Thoiry bioénergie est exclusivement familial. L’assistance et le conseil pour le développement et la réalisation de ce projet sont depuis l’origine assurés par Sylvie Fleury, experte technique. L’objectif de cette structure est la production d’énergies vertes, d’engrais écologique et la sensibilisation du grand public aux énergies renouvelables.

Origine
En mai 1968, Paul de La Panouse innovait en réalisant le safari du Domaine de Thoiry où plusieurs espèces animales en semi-liberté partageaient un vaste territoire. Ces 20 dernières années, sa fille Colomba a développé les programmes de conservation de la biodiversité et de sensibilisation du public au travers de présentations ludiques innovantes, notamment l’arche des petites bêtes qui met l’accent sur la protection des amphibiens et invertébrés mais également éco-construit.

En 2018, 50 ans après la création du Safari par son père, Colomba poursuit sa démarche de développement durable et innove à nouveau cette fois-i en créant sa propre entreprise Thoiry Bioénergie et en construisant une unité de méthanisation en injection pour oeuvrer contre le changement climatique.

L’implantation de ces activités s’avérait extrêmement pertinente sur le site de Thoiry Bioénergie entouré par le Domaine de Thoiry, car l’unité de méthanisation:

• permettra au parc de poursuivre une démarche environnementale plus poussée qui soit cohérante avec ses missions de conservation de la biodiversité et de sensibilisation de ses 440000 visiteurs annuels ;

• contribuera à la gestion vertueuse des déchets organiques (fumier des animaux et déchets verts) et participera à la production d’énergie verte nécessaire au chauffage du château, de l’orangerie ainsi que les nombreuses maisons des animaux du parc, dont celle des éléphants, rhinocéros, antilopes, hippopotames, girafes, lions, varans et l’arche des petites bêtes ;

• le château, inscrit à l’inventaire des Monuments historiques, le safari et le zoo de Thoiry deviendront premier château & zoo au monde chauffés au biométhane.

Cette pertinence de l’implantation de l’unité sur la commune de Thoiry est d’autant plus forte que le maillage du réseau GRDF s’est entendu jusqu’à Thoiry récemment. Thoiry Bioénergie a donc opté pour l’injection du biométhane dans le réseau, solution optimale en termes de rendement énergétique. Le biométhane injecté dans le réseau alimentera les communes environnantes: Thoiry, Marcq, Beynes, Rennemoulin, Thiverval, Grignon, Les Clayes-sous-Bois, Plaisir et Villepreux.

Les déchets
Pour alimenter l’unité de méthanisation, il sera collecté chaque année 10950 tonnes de déchets (déchets verts, fumiers, fruits & légumes et huile de friture végétale) dont les tontes et le fumier du Zoo de Thoiry et les intrants agricoles et fumiers équins provenant d’exploitations dans un rayon moyen de 15 kilomètres.

Un éléphant produit au minimum 150 kg de fumier par jour et les crottins des deux éléphants du Safari et Zoo de Thoiry représentent à eux seuls près de 15% de sa production en fumier. Les éléphants ayant une digestion rapide, le foin qu’ils mangent sort quasiment intact dans leurs excréments. De ce fait, le fumier des éléphants est de très bonne qualité pour la méthanisation.

Avantages agronomiques de la méthanisation
Le digestat issu de la méthanisation des déchets organiques présente un intérêt agronomique ; les éléments fertilisants sont sous forme minérale plus facilement assimilables par les plantes, ce qui améliore le rendement dans la plupart des cas. Le digestat intéresse donc beaucoup les agriculteurs parce qu’il évite des fertilisants de synthèse et a de plus en plus une valeur amendante. Il présente aussi l’avantage de n’être quasiment pas odorant. Les germes pathogènes sont réduits ainsi que les graines de mauvaises herbes.

Le digestat servira d’engrais écologique et sera épandu sur les jardins historiques du parc et les exploitants agricoles voisines. Les agriculteurs partenaires du projet substitueront une partie des fertilisants industriels en faveur des digestats plus écologiques issus de la méthanisation. Ces digestats pourront être utilisés en agriculture biologique. L’activité de Thoiry Bioénergie s’inscrit donc en complément des activités du Safari et Zoo de Thoiry et de la Ferme “Les Jardines”, ferme en cours de développement (2019) en production bio et agroforestière crée par Colomba de La Panouse.

Le site
Intégré au cœur d’un vaste projet de territoire, sur une surface foncière de 1 ha, Thoiry Bioénergie a opté pour l’inspection du biométhane dans le réseau, une solution optimale puisque 98% de l’énergie est valorisée. L’unité de méthanisation aura une capacité d’injection pouvant aller jusqu’à 250Nm3/h mais le débit sera compris entre 100 et 130 Nm3/h les premières années.  9500 tonnes de digestats seront produits annuellement et serviront d’engrais écologique.

L’unité de méthanisation utilise une technologie de pointe et représente un investissement de plus de 5 millions d’euros. A ce montant, s’ajoutent des coûts additionnelles, environ 1 million d’euros pris en charge par Thoiry Bioénergie, liés notamment:

• aux aménagements paysagers nécessaires à l’intégration d’une unité adjacente au site classé du domaine du Château de Thoiry ;

• à la réduction des nuisances olfactives et sonores pour le confort des visiteurs du Safari et du Zoo via d’une part, le stockage et le traitement de tous les intrants (à l’exception des déchets verts) directement dans le bâtiment, et d’autre part, le capotage de certains moteurs et la mise en place d’un système de désodorisation.

 

Sensibilisation du grand public aux énergies renouvelables
Le Safari et Zoo de Thoiry est partenaire de Thoiry Bioénergie pour la sensibilisation du public à la méthanisation de déchets organiques pour la production d’énergie verte et d’engrais écologique. Une aire pédagogique et ludique, financée par Thoiry Bioénergie, a été aménagée au cœur du zoo pour inciter les 400.000 visiteurs annuels à s’intéresser au développement durable via le procédé de méthanisation.

GRDF a réalisé et financé des panneaux explicatifs. Thoiry Bioéngerie a imaginé et commissionné la réalisation d’un éléphant toboggan pour illustrer auprès des enfants, de façon humoristique, le processus de digestion de la matière et de production de biogaz. Les enfants sont invités à monter dans l’éléphant, de plus de 4 m de haut et 16 m de long, par sa trompe et à ressortir par son arrière train. En passant par l’estomac, un détecteur de mouvement déclenche des bruits de flatulences! La SAUR, Legallais et Ivaloé ont participé au financement du toboggan aux côtés de Thoiry Bioénergie et ses partenaires financiers.

© Zoo Safari de Thoiry

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


1 commentaire sur Une unité de méthanisation voit le jour au Zoo de Thoiry

Laisser un commentaire