5 rhinocéros noirs de zoos européens seront transférés en Afrique en 2019!

5 rhinocéros noir de l’Est, espèce en danger critique d’extinction, nés dans des zoos européens, sont transférés actuellement au Zoo de Dvůr Králové en République Tchèque. Ces transferts achèvent ainsi la première phase d’un projet de réintroduction qui verra ces animaux relâchés dans le parc national de l’Akagera au Rwanda en 2019.

© Safari Park Dvůr Králové

Il y a un peu plus de deux ans, Jan Stejskal du Safari Park Dvůr Králové, en République tchèque, et Veronica Varekova, fervente partisane de la protection de la faune, ont tout d’abord évoqué la possibilité d’une réintroduction à grande échelle du rhinocéros noir en Afrique.

«J’ai assisté à la pression croissante exercée sur la population de rhinocéros en Afrique au cours des 8 dernières années en raison du braconnage et de la perte d’habitat. C’est pourquoi, lorsque j’ai eu l’idée de faire don de rhinocéros noirs par des zoos européens au parc national d’Akagera, j’ai été ravie. À mon avis, la République du Rwanda est l’un des pays les plus sûrs du continent que j’ai souvent visité au cours des 10 dernières années. Je savais tout de suite que je serais dédié à ce projet du début à la fin », explique Varekova.

© Safari Park Dvůr Králové

Stejskal et Varekova avaient besoin de convaincre l’Association européenne des zoos et aquariums (EAZA) et le Rwanda Development Board (RDB) de soutenir ce projet monumental pour qu’il devienne réalisable. Cela n’aurait jamais été possible sans le leadership et les efforts de Mark Pilgrim, le PDG du Zoo de Chester au Royaume-Uni et coordinateur du programme EAZA ex-situ (EEP) pour les rhinocéros noirs.

La coopération à grande échelle entre les zoos de l’EAZA a permis de créer une population saine et durable de rhinocéros noirs de l’Est, ce qui signifie que nous pouvons désormais franchir cette étape majeure pour la protection de l’avenir de l’espèce dans la nature.

La principale menace contre les rhinocéros est le braconnage pour approvisionner le marché de la médecine traditionnelle asiatique. La réintroduction représente donc une réponse ferme de la part de toutes les institutions impliquées face à l’anéantissement infligée aux populations de rhinocéros en Afrique.

Thomas Kauffels, président de l’EAZA, du Zoo Opel en Allemagne, explique: “Il n’existe pas de meilleur démonstration de l’engagement des défenseurs de l’environnement des deux continents pour la survie des rhinocéros. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et laisser cette magnifique créature d’être rayée de la surface de la terre, d’autant plus que la raison de la menace est tellement inutile.”

Un protocole d’accord entre l’EAZA et le RDB doit être signé prochainement, garantissant le succès de ce projet. Le niveau élevé de sécurité assuré par les autorités du parc et le gouvernement rwandais fait du parc national d’Akagera un lieu privilégié pour la réintroduction de ces animaux en voie de disparition.

Eugene Mutangana, responsable de la conservation chez RDB, a déclaré: «Nous sommes convaincus que les nouveaux animaux des zoos membres de l’EAZA apporteront une contribution importante à la durabilité globale de la population de rhinocéros existante dans le parc national Akagera – et nous défendrons cette population pour les générations futures. advienne que pourra.”

Le programme EEP a sélectionné trois rhinocéros femelles et deux rhinocéros mâles pour contribuer à la diversité génétique et de la démographie de la population du parc national. Les animaux ont été donnés à la République rwandaise par trois zoos européens: Ree Park Safari (Danemark), Flamingo Land (Royaume-Uni) et Safari Park Dvůr Králové (République tchèque) où ils resteront plusieurs mois pour préparer le voyage en avion vers Kigali, au Rwanda et au parc national de l’Akagera. Le transport est provisoirement prévu pour la fin mai ou le début juin 2019. La réintroduction suivra les directives de l’UICN pour les réintroductions et autres transferts de conservation.

Parmi les 5 rhinocéros tous nés en captivité, il y a Mandela, né en 2015 au Ree Park, qui est le premier rhinocéros noir né en Scandinavie.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire