Arrivée d’un mâle éléphant d’Asie au Zoo de La Palmyre

Gandhi, un mâle éléphant d’Asie (Elephas maximus) âgé de 12 ans, est arrivé au Zoo de La Palmyre.

Son transfert en provenance du Zoo d’Heidelberg en Allemagne avait été recommandé il y a plusieurs semaines par le coordinateur du Programme Européen d’Elevage (EEP) des éléphants d’Asie. Une équipe du Zoo de La Palmyre s’était alors déplacée en Allemagne à la fin du mois d’août afin de faire la connaissance de Gandhi et d’observer son comportement, avant de finalement donner son aval pour l’organisation du transport.

Ghandi est né en 2006 au Zoo de Copenhague au Danemark. En 2011, il a rejoint le Zoo d’Heidelberg pour intégrer un groupe de trois jeunes autres mâles dont il a pris le leadership en 2015 après le départ du mâle dominant. A l’approche de sa maturité sexuelle et compte tenu de son importance au niveau génétique, l’EEP a décidé de le mettre en situation de reproduction. Gandhi intègre donc notre troupeau de femelles composée d’Alix (35 ans), de Malicia (34 ans) et de Ziha (12 ans).

Le Zoo de La Palmyre héberge des éléphants d’Asie depuis le début des années 80. Il a enregistré la naissance de 5 éléphanteaux (3 femelles et 2 mâles) entre 1995 et 2006. La durée de gestation de l’éléphant est la plus longue de tous les mammifères : elle s’étale sur près de 22 mois.

Les éléphants d’Asie peuplent encore une douzaine de pays dont l’Inde (qui abrite la population la plus importante), le Sri Lanka, la Thaïlande, le Cambodge, le Laos, le Vietnam, la Birmanie, l’Indonésie, la Malaisie… Leur population est cependant en déclin dans toute leur aire de répartition à cause de la destruction et de la fragmentation de leur habitat, du braconnage pour l’ivoire de leurs défenses ou des empoisonnements parce qu’ils détruisent des cultures.

Le Zoo de La Palmyre participe à la préservation des éléphants d’Asie dans leur milieu naturel en finançant l’ONG Hutan qui a mis en place un suivi de l’espèce dans la région de la Kinabatangan à Bornéo, où elle travaille aux côtés des agriculteurs locaux afin de les aider à se prémunir contre les dégâts occasionnés par les pachydermes et des autorités pour maintenir et créer des corridors forestiers permettant aux troupeaux de circuler.

L’espèce est classée en danger sur la Liste Rouge de l’UICN, il donc particulièrement important de parvenir à la conserver et à la reproduire en parc zoologique.

Retrouvez toute l’actualité du Zoo de La Palmyre sur : www.zoo-palmyre.fr/fr/news

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire