Les brèves de la semaine 52/2018 – Zoonaute

Retrouvez nos brèves de la semaine passée sur l’actualité zoo. Au sommaire cette semaine: Moni, l’ours polaire du Zoo de La Palmyre, est décédé et des parcs replantent vos sapins de Noël …

France

• Replanter son sapin (avec racines !) à Zoodyssée c’est possible
Une expérience originale est menée par le département des Deux-Sèvres à Zoodyssée. Les particuliers sont invités à acheter un sapin avec des racines pour pouvoir ensuite le replanter dans le parc animalier de la forêt de Chizé.

• Il y a 30 ans, la triste fin du zoo de Vendeuil
Le parc animalier a rayonné sur le département de l’Aisne pendant une vingtaine d’années, avant de connaître une piteuse fin avec le rachat des animaux par Brigitte Bardot en décembre 1988.

• La belle année du Zooparc de Trégomeur
Le Zooparc a fermé ses portes pour l’hiver, à l’exception des vacances scolaires de Noël. Sa réouverture aura lieu à partir des vacances de février. L’année 2018 aura été marquée par la création du premier Escape game zoologique de France, et par l’arrivée en avril dernier d’un couple de bantengs, des vaches de Bali, qui a donné naissance à un petit.

• Landes : un zoo replante vos sapins de Noël dans l’enclos des loups
Pour la deuxième année, le Zoo de Labenne récupère vos sapins de Noël naturels en pot, et avec ses racines, pour les replanter dans l’enclos des loups. L’idée est de donner une deuxième vie à vos sapins et d’enrichir l’espace vital des animaux.

• Une nouvelle espèce est présentée à la Ménagerie : le potamochère roux !
2 mâles sont arrivés début décembre et occupent l’ancien enclos des yacks, réaménagé avec un mulch épais pour leur permettre de se consacrer à leur activité favorite : fouiller le sol !

• Moni, l’ours polaire du Zoo de La Palmyre, est décédé
Le Zoo de La Palmyre a dû procéder à l’euthanasie de Moni, l’ours polaire mâle de 32 ans atteint d’insuffisance cardiaque et rénale due à son âge avancé. Ces derniers jours, il se déplaçait également avec beaucoup de difficulté à cause de son arthrose et ne répondait plus aux différents traitements qui lui étaient administrés. Ce type de décision n’est évidemment jamais facile. Mais la dégradation de l’état général de Moni au cours des mois précédents, liée à son inconfort de plus en plus évident, a conduit la direction et l’équipe vétérinaire à se résoudre à l’euthanasier.

• Au Touroparc.Zoo, les loutres découvrent leur nouvel enclos.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire