Award 2019: La plus belle action de conservation!

Parallèlement à l’intérêt croissant pour la protection de la nature, les zoos ont évolué. Au-delà du divertissement, ils intègrent des objectifs de sensibilisation, d’éducation, de recherche et de conservation.

En assurant l’élevage d’espèces menacées (conservation ex-situ), en sensibilisant les visiteurs à l’importance de la biodiversité, en soutenant ou initiant des programmes de protection sur le terrain (conservation in-situ), éventuellement en réintroduisant certaines espèces ou renforçant leurs populations, les zoos participent pleinement à la conservation globale avec les autres acteurs de la Conservation. Protéger et avertir de l’imminence de la disparition pour responsabiliser les visiteurs, c’est l’essence même du zoo depuis les dernières décennies.

Aujourd’hui, les zoos créent des projets de conservation d’une espèce menacée ou soutiennent financièrement une action déjà créée.

Choisissez au maximum 3 actions de conservation. Classement aléatoire. Règlement sur la page d’accueil de l’award

• African Safari: C’est une première mondiale et ça se passe au Zoo de Plaisance-du-Touch, près de Toulouse. Deux flamants roses ont été équipés de balises pour surveiller leurs habitudes et du coup mieux les protéger. Les données collectées sont ensuite transmises à des scientifiques qui vont les analyser. Si cette expérience s’avère concluante, ces boîtiers seront alors équipés dans les prochains mois sur des colonies entières de flamants roses au Mexique.

• L’association Beauval Nature a été approuvée comme nouveau membre de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) durant le 95ème meeting organisé par l’institution. En rejoignant l’UICN, Beauval Nature bénéficie d’une reconnaissance scientifique et d’une base de connaissances unique au monde de par l’ensemble des membres associés.

• Citadelle de Besançon: En mai 2018, dans le cadre du plan de conservation de l’Écrevisse des torrents, espèce en danger critique d’extinction, le Muséum de Besançon, le Parc naturel régional des Vosges du Nord et l’Agence française pour la biodiversité ont réintroduit 15 femelles portant des œufs et 15 mâles dans une rivière bas-rhinoise.

• Citadelle de Besançon: En juin 2018, 4 000 aprons du Rhône nés à la ferme aquacole du Muséum de Besançon et 46 aprons géniteurs, qui avaient été prélevés dans la nature (Durance), ont été réintroduits dans la Drôme. Depuis 2008, le plan national d’actions en faveur de ce poisson d’eau douce a permis de réintroduire 30 000 jeunes spécimens.

• Branféré: Le parc de Branféré a collecté 45 jumelles pour la campagne Silent Forest de sensibilisation en Asie. Ces jumelles sont envoyées en Asie du Sud est dans le cadre de la campagne Silent Forest afin de permettre aux enfants d’observer leur avifaune menacée dans la nature et les sensibiliser à leur disparitions.

• Réserve Zoologique de Calviac: Dans le cadre du plan national d’action pour le vison d’Europe, la réserve de Calviac a mis en place quelque 80 radeaux à empreintes à travers le Sud de la Dordogne et le Lot.

• Bioparc de Doué-La-Fontaine : Participation au déplacement de deux varis roux vers la forêt protégée de Farankaraina à Madagascar.

• Réserve Zoologique de la Haute-Touche: En partenariat avec le conservatoire d’espaces naturels de Savoie, la Réserve Zoologique de la Haute-Touche a participé au relâché de 113 jeunes cistudes nées au parc.

• Zoo de La Flèche : Pédaler du Zoo de La Flèche à la ville de Riga en Lettonie, tout cela, en seulement 15 jours, afin de soutenir le projet Andean Condor Work Group qui souhaite équiper l’emblématique Condor des Andes de capteurs GPS pour participer à leur sauvegarde. Mathieu a récolté 1700€.

• Zoo de La Palmyre: Le vétérinaire du Zoo, Thierry Petit, a participé à la translocation d’une dizaine d’ânes sauvages d’Asie également appelés hémiones, depuis le Parc National d’Emel situé dans le sud-est du Kazakhstan vers la zone protégée d’Altyn Dala dans les steppes centrales du pays.

• Zoo de Maubeuge: décroche pour la deuxième année consécutive le trophée de l’association française des parcs zoologiques (AFdPZ) en tant que parc zoologique public français ayant le plus participé financièrement aux programmes de conservation soutenus par l’association.

• ZooParc de Beauval: remporte le trophée de l’association française des parcs zoologiques (AFdPZ) en tant que parc zoologique privé français ayant le plus participé financièrement aux programmes de conservation soutenus par l’association.

• Parc zoologique & botanique de Mulhouse: Le Parc a participé à un programme d’élevage de la cistude d’Europe (Emys orbicularis) en vue de sa réintroduction. Plusieurs dizaines de spécimens ont été relâchés le 26 septembre 2018, portant à 200 le nombre de cistudes réintroduites cette année.

• Parc zoologique & botanique de Mulhouse: 150 arbres ont été plantés dans le cadre des 150 ans du Parc ; 1730 euros, c’est la somme récoltée lors de la plantation des arbres en novembre dernier. Les dons ont été reversés au Conservatoire botanique d’Alsace en faveur de la préservation botanique régionale.

• Naturoparc: Près de 450 grands hamsters réintroduits en 3 sessions dont 81 issus de l’élevage de NaturOparC.

• Océarium du Croisic: L’équipe de l’Océarium a relâché 30 petites raies nées au printemps dernier. En effet les animaux juvéniles sont généralement transférés vers d’autres aquariums dans le cadre d’échanges français ou européens. À l’Océarium, les naissances de raies ont été très nombreuses en 2018 (plus de 120 individus) et des échanges ont déjà été réalisés, il a donc été décidé de relâcher une trentaine de spécimens sur la plage de Saint-Goustan.

Océarium du Croisic: L’Océarium réalise aussi régulièrement des lâchers de homards juvéniles depuis plus de 35 ans. Une Quarantaine de bébés homards sont sortis de la nurserie de l’océarium du Croisic pour rejoindre l’océan. «Chaque année, une centaine de homards naissent chez nous, explique Stéphane Auffret, directeur de l’océarium. Nous en gardons une quarantaine et relâchons les autres.»

• Réintroduction de l’ibis chauve en Espagne: Au cours des 10, 11 et 12 janvier 2018, 38 ibis chauves (Geronticus eremita) ont été libérés dans le but de renforcer la population sédentaire de la région de Janda (Andalousie). Les zoos partenaires de ce programme lancé en 2004 sont le Zoobotanico Jerez, (Espagne), Opel Zoo (Allemagne), Tierpark Goldau (Suisse), Zoo Ostrava (République Tchèque) et 3 parcs français : Parc zoologique de Mulhouse (7 individus en 2017, le Jardin aux oiseaux d’Upie (5 individus en 2017) et la Réserve Africaine de Sigean (15 individus).

• Vallée des Singes: L’association de la Vallée des Singes, le Conservatoire pour la Protection des Primates, devient membre de l’UICN ! Une reconnaissance internationale pour un travail de longue haleine et de passion pour la conservation des espèces.

• Zoodyssée: De jeunes outardes canepetières, nées dans le centre d’élevage de Zoodyssée ont été relâchées dans la nature.

• Zoodyssée participe à la réintroduction de cistudes d’Europe en Savoie

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire