Bien-être animal : les zoos français partagent leur savoir-faire et remettent leurs propositions au Ministre

Suite à la consultation lancée en avril dernier par le Ministre de la Transition écologique et solidaire sur le bien-être des animaux sauvages, l’Association Française des Parcs Zoologiques (AFdPZ) a participé au groupe de travail relatif aux zoos, et a remis le 3 juillet la synthèse de ses propositions au Ministre François de Rugy.

L’AFdPZ y a apporté les compétences reconnues de ses membres, et partagé les connaissances reprises dans l’élaboration de la Charte mondiale du bien-être animal en zoos et aquariums, adoptée par la World Association of Zoos and Aquariums (WAZA) dont l’AFdPZ est membre.

A la demande du Ministre, 17 associations, 17 experts socio-professionnels, scientifiques et représentants de l’Etat, répartis en 4 groupes de travail, représentant les filières zoos, delphinariums, cirques, et élevage de visons pour la fourrure, ont étudié la question du bien-être animal. Les propositions portent sur l’évolution des pratiques, des standards, des contrôles, et pourront se traduire par des chartes ou par de nouvelles lois. Le ministère se dit prêt à étudier toutes les options.

Au sein de ce groupe, les experts mandatés par l’AFdPZ ont apporté toutes les connaissances et données scientifiques acquises au fil des ans au plus près des animaux hébergés dans les établissements membres de l’Association. En effet, des vétérinaires, des éthologues, des nutritionnistes, des généticiens et autres biologistes spécialisés œuvrent au sein des zoos pour le bien-être animal.

Le savoir-faire développé par les parcs zoologiques en France et dans le monde, et les bonnes pratiques qui l’accompagnent, sont formalisés dans la Charte du bien-être animal de la WAZA. (Téléchargeable en français ici : https://www.waza.org/priorities/animal-welfare/animal-welfare-strategies/). Explorant tous les besoins de l’animal, aussi bien physiques que psychologiques, la Charte constitue un guide qui fixe, à l’échelle mondiale, les standards les plus élevés.

Au-delà du bien-être des individus hébergés dans les parcs, la Charte rappelle les engagements des zoos en matière de protection de la biodiversité animale dans la nature, notamment à travers des opérations de réintroduction d’espèces menacées, ainsi qu’en matière de sensibilisation et de pédagogie de la biodiversité. Les parcs zoologiques accueillent plus de 700 millions de visiteurs dans le monde chaque année.

Plusieurs ONG internationales de protection de la nature ont salué le travail effectué par les parcs zoologiques dans l’élaboration de la Charte, parmi lesquelles le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), World Animal Protection, Four Paws ou la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals. « Il est clair que l’élaboration de la Charte a fait l’objet d’une réflexion approfondie » écrit notamment IFAW.

Les engagements des zoos en termes de bien-être animal se traduisent par plusieurs propositions parmi lesquelles figurent celle d’élever de manière éthique dans des conditions de bien-être optimales des animaux qu’ils sont capables de placer dans le respect des critères de l’AFdPZ (c’est-à-dire hors cirques, laboratoires, ou marchands).

Le Ministre annoncera en septembre une série de mesures améliorant le bien-être animal de la faune sauvage ex situ.

De plus, le 3 juillet a également été l’occasion pour Rodolphe Delord, Président de l’AFdPZ, de participer à un entretien avec le Ministre François de Rugy au cours duquel il a pu lui remettre les 20 propositions d’actions issues du colloque au Palais du Luxembourg du 3 juin visant à renforcer la lutte contre le trafic des espèces animales.

Le Ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy, et le Président de l’AFdPZ Rodolphe Delord ©AFdPZ

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire