De nombreuses naissances au Zoo de Lyon

Hapalémur, panda roux, amazones ou encore rats des sables, cet été le Zoo de Lyon enregistre des naissances remarquables dans le cadre de plusieurs programmes d’élevage européens. Cette croissance démontre encore une fois la pertinence du travail des équipes du Zoo dans le domaine de la conservation des espèces menacées et tout l’engagement de la Ville de Lyon dans la préservation de la biodiversité.

© Ville de Lyon

Les Grands hapalémurs
Le couple vient de donner naissance à son second petit depuis son arrivée à Lyon en 2015. Ce jeune mâle né le 25 mai rejoint ainsi sa grande sœur née en 2017. Cette espèce, qui est en danger critique d’extinction sur l’île de Madagascar, est peu présente dans les zoos.

© Ville de Lyon

Les rats de sables
La famille s’est agrandie de 4 nouveaux membres depuis maintenant 2 mois.

Les pandas roux
C’est une autre espèce animale en danger critique qui semble se plaire à Lyon. La femelle vient de donner naissance pour la seconde année consécutive à des jeunes pandas : deux l’an dernier, et cette fois ce sont 3 petits qui sont arrivés le 5 juillet. Cette fois leur mère a mis bas à l’abri de la grotte qui se trouve dans l’enclos. Les visiteurs auront peut-être la chance de pouvoir l’observer en train de promener ses bébés dans sa gueule avant même que ceux-ci se déplacent seuls. Ce n’est qu’à l’âge de 3 mois qu’ils seront autonomes.

© Ville de Lyon

Les amazones
Le couple d’amazone d’Equateur qui a déjà donné naissance à 5 jeunes ces dernières années, vient d’accueillir un nouveau petit. Cette espèce classée en danger par la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) est présente à Lyon depuis 2014. Tous les animaux nés ici ont ensuite rejoint d’autres zoos pour se reproduire. Et le petit qui vient de naître attendra d’avoir un an pour en faire de même.

D’autres amazones sont nés eux aussi en mai dernier mais n’ont pas été élevés par leurs parents. Il s’agit d’amazones à couronne lila. Le couple de parents avait abandonné le nid quelques jours avant l’éclosion des œufs. L’équipe du zoo a donc décidé de les placer en incubateur. Les oisillons ont ensuite été confiés au Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes. Ils pourront ainsi développer leurs comportements naturels plus facilement.

Le Zoo de Lyon est particulièrement engagé pour la protection de cette espèce. Depuis 3 ans maintenant, il a créé un programme d’élevage spécifique intégré dans les actions de l’EAZA (European Association of Zoos and Aquaria). En effet l’amazone à couronne lila ne vit que sur une petite portion de la côte ouest du Mexique et sa population a décliné très massivement au point qu’aujourd’hui il soit classé en danger de disparition.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire