Première naissance d’un girafon dans la Manche au Zoo de Champrépus

Panambi, une des femelles girafes du Parc zoologique de Champrépus, a donné naissance à un girafon le 19 août 2019 après des heures d’attentes interminables pour toute l’équipe du parc. Une vive émotion régnait, lors de cet événement, avec des situations à rebondissement tout au long de cette mise bas.

© Zoo de Champrépus

Tout a commencé très tôt le matin à 6h avec la sortie d’un membre antérieur. Toute l’équipe était sur le qui-vive. Trois heures après, rien de nouveau ! Et les solutions les plus extrêmes étaient envisagées dont celle d’anesthésier la mère pour la sauver. Mais à 11h30 du matin, rebondissement : le deuxième membre apparaît. Soulagement de tous avec un nouvel espoir de réussite ! Et à 13h00, l’émotion est à son comble : le girafon est expulsé. Chute de 2m… mais sur une bonne litière épaisse !

© Zoo de Champrépus

2 minutes après, un membre bouge et 45 ‘ après, le girafon se lève. Applaudissement général devant le moniteur relié à une caméra pour ne pas déranger la nouvelle maman. Mais les soucis continuent car Panambi est une femelle primipare, elle n’a donc pas d’expérience. A chaque tentative de tétée, la mère s’écarte de son girafon mais le lèche régulièrement : son instinct maternel reste intact. Ce n’est que le lendemain matin que les soigneurs animaliers identifient bien la tétée du girafon. Toutes les mesures prises en amont de cet événement ont permis un vif et réel succès de cette naissance grâce à la compétence de toute l’équipe… et à la maman girafe !

Ce nouveau-né, tant espéré, mesure 1,80m et pèse 70kg
Cette naissance est une excellente nouvelle car toutes les sous- espèces de girafes sont classées ‘en danger’ par l’UICN (Union Internationale de la Conservation de la Nature) et particulièrement la Girafe du Kordofan, représentée à Champrépus. Les populations de girafes ne cessent de diminuer en raison des conflits civils, de l’accroissement de la population humaine et de l’extension des terres agricoles. Cette espèce est inscrite à un programme d’élevage européen (EEP), dont le zoo de Champrépus participe, afin de favoriser leur reproduction donc leur conservation.

Depuis 15 ans, le zoo de Champrépus s’implique directement sur le terrain en étant partenaire de l’ASGN (Association de Sauvegarde des Girafes du Niger). Un des rôles principaux de cette association est d’aider et d’impliquer les populations villageoises à la conservation. Grâce à ces actions, la population de Girafe au Niger est passée de 50 en 1995 à plus de 450 en 2016 !

© Zoo de Champrépus

Info pratique :
> Le Parc est ouvert tous les jours du 1er avril au 30 septembre de 10h00 à 19h00.
Fermeture de la billetterie à 17 h.
En cas d’intempérie et / ou pour des raisons de sécurité, la direction du parc se réserve le droit de fermer l’établissement.
> Tarifs 2019 :
Adulte : 18,00€
Enfant (de 3 à 12 ans) : 12,00€
Carte Pass annuelle sur demande à l’accueil
www.zoo-champrepus.com

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire