Arrivée d’un nouveau rhinocéros au Zoo de Bâle

Le 12 septembre dernier, le Zoo de Bâle a accueilli Shakti, femelle rhinocéros indien âgée de 2 ans. Les premiers contacts avec les rhinocéros indiens du zoo se sont passés sans problème majeur. À l’état sauvage, les rhinocéros indiens sont une espèce menacée. Le Zoo de Bâle a donc décidé de soutenir un projet de protection en Inde.

© Zoo de Bâle

La femelle rhinocéros indien Shakti (2 ans) est arrivée au Zoo de Bâle en provenance du Jardin zoologique de Plzeň (République tchèque) le 12 septembre au matin. Dès l’après-midi, Quetta (26 ans) et son fils Orys (2 ans), pensionnaires du Zoo de Bâle, faisaient connaissance avec la nouvelle arrivante. Si Quetta a pris les choses avec décontraction, Orys a commencé par prendre peur, barrissant vigoureusement et se cachant derrière sa mère. Le même jour, Jaffna, rhinocéros mâle de 25 ans, a découvert Shakti à travers la porte grillagée. Là encore, cette entrevue s’est passée sans encombre, hormis quelques barrissements de rigueur et des courses effrénées à travers l’enclos.

Depuis, Orys a lui aussi pris confiance. Il joue désormais avec la jeune Shakti, du même âge que lui, et galope avec elle dans l’enclos, y compris quand sa mère est occupée à manger dans l’étable. Il arrive même que les deux jeunes rhinocéros se baignent ensemble à l’extérieur et s’amusent à se pousser.

© Zoo de Bâle

Registre d’élevage pour les rhinocéros indiens
Les rhinocéros indiens du Zoo de Bâle font partie d’un programme d’élevage (EEP) et Shakti devra un jour assurer leur descendance. Mais d’ici là, il faudra encore faire preuve de patience, les rhinocéros indiens femelles n’atteignent pas leur maturité sexuelle avant quatre ans environ. La gestation dure 480 jours et les femelles ne peuvent être fécondées que quelques jours pendant la période de rut.

Le Zoo de Bâle tient le registre d’élevage international depuis 1972 et coordonne le programme européen d’élevage (EEP) pour le rhinocéros indien. Ces registres d’élevage contiennent l’arbre généalogique des animaux, ce qui permet d’accoupler des individus avec un degré de parenté le plus faible possible. L’objectif est d’assurer le brassage génétique le plus large possible et d’élever des populations en bonne santé à long terme dans les zoos. 195 rhinocéros indiens vivent dans des zoos et parcs animaliers du monde entier.

Le Zoo de Bâle soutient un projet de protection des rhinocéros
La population des rhinocéros indiens a fortement baissé en Inde et au Népal au cours des dernières années. La responsabilité en revient principalement au braconnage. Voilà pourquoi le Zoo s’engage en faveur de la protection des rhinocéros sur place et apporte son soutien au projet de protection de la nature «Indian Rhino Vision 2020». Son objectif est de mieux protéger les rhinocéros indiens dans l’État indien d’Assam. La population des rhinocéros indiens à Assam est aujourd’hui estimée à 2800 individus. Le Zoo de Bâle soutient ce projet depuis 2006.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire