Le parc zoologique Fort-Mardyck vous invite à 3 week-ends à un tarif exceptionnel pour se faire plaisir et préserver les espèces menacées!

Du 19 octobre au 3 novembre, le parc zoologique se met à l’heure d’Halloween ! Citrouilles, sorcières, monstres et fantômes investiront les lieux… Une période festive marquée par trois week-ends au tarif exceptionnel de 1,5€, dont l’un d’eux sera dédié à la protection de la loutre en Europe les 26 et 27 octobre. A vos agendas !

Les 19-20, 26-27 octobre, et 2-3 novembre – Week-end spécial Halloween
De 10h à 17h (fermeture billetterie à 16h15 et boutique à 16h45) – tarif exceptionnel de 1,5€.
Venez frissonner en parcourant les allées du zoo ! Pour l’occasion, « Les Amis du Zoo » raviront vos papilles avec leur stand de barbe à papa et pop-corn… Profitez-en !

Du 19 octobre au 3 novembre – Jeu “enquête au Zoo”  – Tous publics
Venez mener l’enquête et aidez Jasper à découvrir le voleur de citrouille ! Demandez gratuitement votre feuille de jeu à l’accueil du Parc zoologique.

Du 21 au 25 octobre – Atelier “chouette pancarte”
De 14h à 16h30 / de 3 à 12 ans – Sans supplément sur le prix d’entrée – réservation gratuite à l’accueil du parc le jour de votre venue, et selon le nombre de places disponibles. Venez fabriquer votre accroche porte d’Halloween et découvrir un nouveau pensionnaire : la chouette à lunette.

© DR

Les 26 et 27 octobre – Week-end special “une entrée = un don” 
Parce que la préservation des espèces menacées fait partie des missions du Parc zoologique, ce dernier organise un « week-end de conservation » au profit de l’association SFEPM qui travaille à la protection des mammifères de France, dont la loutre d’Europe. Rencontre avec les bénévoles, animations, conférence… Venez découvrir les actions menées sur le terrain en faveur de la protection de la loutre et les missions de conservation réalisées en partenariat avec le parc zoologique. L’ensemble des recettes de ce week-end sera reversé à l’association SFEPM. (En 2018, 2300 € ont été remis à l’association Ferus pour la protection du lynx d’Europe dans le cadre de son week-end de conservation).

Au programme : Stand sur la conservation de la loutre d’Europe en France, exposition dans le bâtiment portuaire et ateliers pédagogiques de 14h à 17h (de 3 à 12 ans, sans supplément sur réservation à l’accueil du parc le jour de votre venue).

Le samedi 26 octobre de 19h30 à 21h30 : « soirée spéciale Loutre »
Conférence grand public sur la loutre d’Europe suivie d’une animation devant leur enclos.
Tarif : 1,5€ – réservation obligatoire au 03 28 27 26 24 (nombre de places limité)

Le parc zoologique et sa mission de conservation des espèces menacées
Savez-vous que l’une des missions du parc zoologique communautaire (outre celles de nature scientifique et pédagogique) est de veiller à la conservation des espèces menacées ? C’est précisément pour mieux faire connaître au public son rôle en la matière mais aussi mettre en valeur les associations qui œuvrent à la préservation des espèces que le parc zoologique a décidé d’organiser un nouveau week-end de conservation au profit de l’association SFEPM.

Une opération symbolique de la démarche des parcs zoologiques modernes qui ont pour objectifs principaux d’assurer la conservation des espèces et la biodiversité, de développer les connaissances scientifiques sur les comportements, de sensibiliser et d’informer tous les publics à la protection de la nature et des animaux. Une meilleure connaissance des espèces détenues en captivité (alimentation, reproduction, comportements) est fondamentale pour contribuer pleinement à la protection et à la préservation des spécimens menacés.

A travers la loutre, le pélican frisé et ibis chauve, le Parc zoologique s’inscrit dans le programme européen d’espèces en voie de disparition (EEP). A noter que le Parc zoologique collabore aussi à différents travaux d’étude sur la faune européenne, notamment en faisant partie de plusieurs réseaux : EAZA, AFDPZ, AFVPZ.

Ce souci du bien-être animal et la démarche de préservation des espèces se sont ainsi concrétisés par de nombreuses naissances naturelles sur le site :
– 2017 : Naissance de deux lynx des Carpates (lynx en Plan d’Elevage Européen) et de deux ibis falcinelle
-2018 : Naissance de 4 ibis chauve (ibis en Plan d’Elevage Européen), 4 hérons garde-bœuf et 3 cigognes blanches
-2019 : Naissance de deux castors d’Europe, 1 hibou grand-duc et 1 cigogne blanche.

© DR

Qui est la loutre d’Europe ?
Après avoir failli disparaître de France (l’espèce est protégée depuis 1972), la loutre commence à recoloniser le pays. Cependant, ce retour est lent, notamment en raison du faible taux de reproduction de l’espèce, et des nouvelles menaces, telles que les collisions avec des véhicules, des accidents de chasse ou de piégeage, d’intoxication par des rongicides ou de noyade lorsqu’elle reste coincée dans des engins de pêche.

Les principaux enjeux du Plan National d’Actions pour la loutre d’Europe sont donc :
-Consolider le réseau d’acteurs français et le développement des coopérations pour un meilleur suivi et une meilleure protection,
-Une meilleure diffusion de la connaissance sur l’espèce et les problématiques liées à sa conservation,
-La mise en œuvre d’actions de conservation afin de : réduire la mortalité causée par les activités humaines, protéger l’habitat de la loutre, améliorer les ressources alimentaires dans le milieu naturel, améliorer les conditions de cohabitation entre la loutre et l’aquaculture (les poissons concentrés dans des bassin d’élevages sont en effet très tentant pour les loutres).

L’association SFEPM
Née en 1977 autour du premier atlas de répartition des mammifères sauvages de France, l’association SFEPM (Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères.) est un réseau de bénévoles agissant en partenariat avec d’autres associations, administrations ou organismes scientifiques pour connaître, protéger les mammifères et sensibiliser le public à leur diversité et à leur rôle. Elle collabore avec une soixantaine d’associations et bénéficie de l’expertise de plus de 12 000 associatifs et autres bénévoles. Elle regroupe des adhérents motivés, spécialistes ou simples amateurs, des scientifiques, des naturalistes, des vétérinaires, des acteurs de l’étude et de la conservation de la nature.

Parmi ses projets, la création de Plans nationaux d’actions, un nouvel atlas des mammifères, des guides techniques pour mieux inventorier et connaître, une nouvelle liste rouge, des études nationales participatives… Trois axes sont au cœur de leur action :
• Etudier : De nombreuses études sont menées sur les différentes espèces en France avec l’appui d’associations régionales et locales, un inventaire des chauves-souris dans les DOMTOM, la recherche du campagnol amphibie en métropole, l’enquête sur la répartition du rat des moissons. Cela a largement contribué à la liste rouge des mammifères de France.
• Protéger : Elle anime et rédige des Plans Nationaux d’Actions (PNA) pour les espèces protégées, comme, le plan de restauration du vison d’Europe et des chiroptères, le PNA pour la loutre en France, et le PNA en faveur du lynx boréal. L’association conseille aussi le Ministère en charge de l’écologie pour le classement des espèces (protection, régulation), et a en charge l’évaluation Natura 2000.
• Informer : Par la publication d’une revue naturaliste « Arvicola », d’un bulletin de liaison « Mammifères sauvages », d’un bulletin consacré aux chiroptères « l’Envol des chiros », d’une encyclopédie des carnivores de France, des actes de colloques annuels et divers guides techniques. Elle coordonne également l’organisation de manifestations telles que : La Nuit internationale de la chauve-souris, le Printemps des castors, un colloque annuel confié à une association régionale, et le regroupement de chiroptérologues tous les 2 ans par le Muséum d’histoire naturelle de Bourges.

Pour toutes informations: www.parc-zoologique.fr

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire