Une nouveauté spectaculaire à découvrir en février 2020 au Bioparc de Doué-la-Fontaine!

À son ouverture en février 2020, le Bioparc de Doué-La-Fontaine dévoilera un nouveau territoire démesuré : Le Cratère des Carnivores ! Une carrière africaine de 2 hectares qui accueillera lions, guépards et d’autres espèces africaines. Le Cratère des Carnivores ouvrira en avant-première aux vacances de Noël 2019, sous réserve des conditions climatiques.

© T. Sauvage

Fidèle à ses engagements et à ses valeurs, le Bioparc a imaginé un nouveau paysage innovant et envoûtant dédié au bien-être de chaque espèce. Le Cratère des Carnivores est un nouveau territoire africain conçu et réalisé par les équipes du parc et ses partenaires locaux. Avec ce nouvel espace hors-normes et immersif, le Bioparc enrichit sa visite de 2,2 hectares consacrés aux espèces africaines : lions, guépards, suricates,  otocyons, oryctéropes…

Le nouveau territoire des carnivores révélera son paysage hors-normes au public : sur un hectare, quatre lionnes et un lion imposeront leur supériorité, trônant sur les hauteurs de promontoires rocheux qu’un ruisseau salvateur arrosera. En périphérie de l’allée de visite, les guépards, altiers et majestueux, feront face aux lions. Le groupe de six femelles guépards régnera sur un parc à débordement d’un hectare, dont le versant incliné vers le ciel offrira une vision panoramique, ainsi qu’une piste de course olympique à ces athlétiques carnivores.

Le lion (Panthera leo)
À la différence des autres félins, les lions vivent en groupes. La chasse, le plus souvent assurée par les femelles, est collective : de vraies stratégies d’embuscade se mettent en place pour ne pas rater les proies. Les lionnes du groupe mettent bas à la même période et s’occupent parfois ensemble des petits. La transmission des comportements est essentielle pour le bon développement des lionceaux. Elle passe par une grande attention de la part des parents, le jeu et l’imitation des adultes. Les jeunes mâles voient leur épaisse crinière pousser à partir de 6 ans. Bien qu’emblématique des savanes africaines, le lion voit sa population globale se réduire à moins de 20 000 individus et se morceler fortement.
> Statut vulnérable sur la liste des espèces menacées de l’UICN.
> Longueur tête-corps : 1,8 à 2,5 m
> Répartition : Afrique et Asie (Inde)
> Poids : 120 à 250 kg
> Habitat : Savane

© Jrossphoto-AdobeStock

Le guépard (Acinonyx jubatus)
Mammifère le plus rapide au monde doublé d’un redoutable sprinter, le guépard peut atteindre les 110 km par heure et les maintenir sur 400 m. Il est conçu pour la vitesse : griffes non rétractiles pour l’adhérence, silhouette fine et profilée, longues pattes et ossature souple, longue queue utile à l’équilibre. Il chasse ainsi en coursant et fondant sur ses proies, et non à l’affût comme les autres félins. Il reste uniquement 7 000 individus dans la nature aujourd’hui.
> Statut vulnérable sur la liste des espèces menacées de l’UICN.
> Longueur tête-corps : 1 à 1,50 m
> Répartition : Afrique et Moyen-Orient (Iran)
>Poids : 35 à 65 kg
> Habitat : Savane

© Carola G AdobeStock

3 nouvelles espèces
Une hutte d’observation édifiée au centre du cratère suspendue à l’influente souveraineté offrira une vision à 360° sur tout le nouvel espace. Les visiteurs y découvriront de petites espèces peuplant la savane africaine : les suricates surveillant la course des guépards, les oryctéropes grattant le sol à la recherche d’insectes et les otocyons, petits renards aux grandes oreilles noires, profitant du soleil.

© Zsolt Biczó AdobeStock
© Pixaterra – AdobeStock
© EcoView – AdobeStock

Les dates clés du projet
• Septembre 2017 : naissance officielle du projet
• Septembre 2018: première coup de pelle
• Avril – mai 2019: construction de la hutte d’observation
• Eté 2019: construction des bâtiments des animaux
• Printemps à automne 2019: plantations
• Novembre 2019 : arrivée des lions
• •Vacances de Noel 2019 : ouverture en avant première
• Début 2020 : transfert et arrivée de 3 nouveaux guépards
• Février 2020: ouverture du cratère des carnivores

Un projet nature :
Engagé depuis de nombreuses années pour la préservation et la conservation de la nature, le Bioparc de Doué-la-Fontaine agit à travers le monde en initiant ou soutenant des actions sur le terrain dénommées « les Projets Nature », pour faire cohabiter l’homme et l’animal. Ces projets se consacrent à la préservation de la faune sauvage et des écosystèmes menacés. Pour en garantir le succès, le Bioparc noue des liens durables avec les populations locales et cherche avec elles des solutions porteuses de développement.

Les lions et les guépards, deux animaux vulnérables, sont au cœur d’un Projet Nature du Bioparc : les félins du Niger.
Le Bioparc apporte son soutien financier et logistique à l’association ACTAG PRW, composée de gestionnaires d’auberges touristiques du Parc Régional du W au Niger. L’association fournie à son tour une aide concrète aux autorités du Parc du W : promotion des aires protégées, lutte anti-braconnage, suivi écologique, sensibilisation, gestion des conflits homme/faune, aménagements.

En 2016, ACTAG a mis en place une équipe de suivi des félins et de lutte anti-braconnage pour renforcer le suivi et la surveillance de la biodiversité du Parc, côté Niger. Les agents surveillent ainsi 40 000 hectares. Cette vaste zone, située au cœur du Parc du W, au niveau de la rivière Mékrou, est la plus touchée actuellement par le braconnage et représente un poste stratégique. Le suivi des animaux se fait par observation et à l’aide d’un réseau d’appareils photos à détection automatique, qui permet aussi de déceler le passage des braconniers. Les photos ont également permis de confirmer le présence de léopard dans le Parc W alors que l’on pensait l’espèce disparue de cette zone. Pour 2020, se prépare une opération inédite de suivi télémétrique d’un groupe de lions avec la collaboration du spécialiste du félin de renom le docteur Hans Bauer.

Premier zoo à soutenir ce projet en 2016, le Bioparc a versé depuis 12 000 € à ACTAG, soit 3 000 € par an. Le Bioparc a également permis à l’association de se faire connaître auprès d’autres zoos aujourd’hui partenaires.

Le Bioparc : 17 hectares au cœur de l’Anjou
Situé au cœur de la vallée de la Loire, le Bioparc de Doué-la-Fontaine est un site touristique majeur du département, fréquenté par 240 000 visiteurs chaque année. Le parc animalier se déploie sur 17 hectares de zones forestières, de terres arides, de tunnels et de paysages escarpés. Plus de 1300 animaux de 133 espèces rares ou menacées peuplent ce parc troglodytique unique au monde.

Le Bioparc est ouvert tous les jours du 8 février au 11 novembre 2020 inclus. Pour plus d’informations: www.bioparc-zoo.fr

Profitez de nos offres de réductions pour visiter le Bioparc! Rendez-vous ici
Offre réservé aux membres. Pas encore membre, devenez-le en cliquant ici et profiter de plusieurs réductions!

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire


1 commentaire sur Une nouveauté spectaculaire à découvrir en février 2020 au Bioparc de Doué-la-Fontaine!

Laisser un commentaire