Arrivée d’une nouvelle meute de loups canadiens au Parc de Sainte-Croix!

Première sortie de la nouvelle meute de loups canadiens «timberwolf» sur leur territoire au Parc Animalier de Sainte-Croix.

© Morgane Bricard – Parc Animalier de Sainte-Croix

Ce jour, jeudi 28 novembre, 7 loups canadiens en provenance du zoo de Givskud au Danemark ont découvert leur nouvel environnement au Parc Animalier de Sainte-Croix. Ces 7 loups sont frères : l’un d’entre eux est né en 2018 et les six autres en avril dernier.

Avec l’arrivée de cette nouvelle meute de loups de l’Ouest canadien, le Parc Animalier de Sainte-Croix renforce sa place de référence européenne en matière de présentation et de pédagogie sur cet animal mythique !

© Morgane Bricard – Parc Animalier de Sainte-Croix

Rappel historique
> 1986 : 1ère arrivée de 3 loups gris d’Europe en provenance du Parc Animalier de Gramat.
> 1999 : 1ère arrivée de 6 loups blancs en provenance du Zoo de Québec au Canada.
> 2013 : 1ère arrivée de 6 loups noirs «timberwolf» en provenance du Tierwelt Herberstien en Autriche.

Effectif total des loups à Sainte-Croix suite à cette nouvelle arrivée : 46 loups
– 2 meutes de loups gris : 13 loups dans la meute du sentier vert + 12 loups dans la meute du Hameau des loups
– 3 meutes de loups noirs : 2 loups (jeune couple) + 7 loups (nouvelle meute) + 4 loups (ancienne meute – non visible du public)
– 1 meute de loups blancs : 8 loups

© Morgane Bricard – Parc Animalier de Sainte-Croix

A propos du loup noir de l’Ouest Canadien
Une des caractéristiques de cette sous espèce est la grande variabilité de couleurs. Des individus noirs ou blancs, gris ou jaunâtres, y compris au sein d’une même portée. Le mélanisme des loups est assez rare en Eurasie alors que les loups du Canada sont plus souvent noirs. Souvent les loups noirs deviennent gris, puis blancs en vieillissant.

La sous-espèce Canis Lupus occidentalis englobe plusieurs anciennes sous-espèces comme celle des loups de Mackenzie (Canis lupus mackenzii) ou même celle des loups de la Toundra (Canis lupus tundrarum). Depuis sa réintroduction à Yellowstone, l’écosystème a retrouvé son équilibre permettant notamment à des espèces qui avaient disparu de revenir.

© Morgane Bricard – Parc Animalier de Sainte-Croix

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire