Un nouveau lamantin est arrivé au Parc Zoologique de Paris!

Vendredi 29 novembre, une jeune femelle lamantin baptisée Kalina est arrivée au Parc zoologique de Paris.

F-G Grandin / MNHN

Jusqu’à présent, quatre lamantins des Antilles mâles composaient le groupe du Parc zoologique de Paris : Tinus (qui a fêté ses 30 ans cette année), Husar, Herbert et Kai. Avec l’arrivée d’une femelle, le Parc Zoologique de Paris pourra participer au programme de reproduction.

Elle a été transportée depuis le ZooParc de Beauval dans une caisse capitonnée, sur un épais matelas de mousse humide, dans un camion chauffé à 23-24°C. Le voyage a duré 3 heures, avec un suivi vétérinaire constant.

© F-G Grandin / MNHN

Arrivée au Parc zoologique de Paris, Kalina a été convoyée depuis sa caisse jusque dans le sas de la Grande Serre, où elle a été pesée : elle affiche 180 kg au cadran, un poids respectable pour une demoiselle âgée de 2 ans et un mois ! Au terme d’un rapide trajet dans un wagon « spécial lamantin » poussé par les soigneurs, elle a été libérée dans le bassin.

F-G Grandin / MNHN

Pour qu’elle s’acclimate doucement, elle a d’abord été séparée des mâles par des barrières amovibles qui permettaient aux animaux de se voir et de s’entendre.

Cinq jours après son arrivée, l’équipe du Parc Zoologique de Paris a laissé Kai entrer en contact avec elle : ils n’ont mis que quelques minutes d’observation avant de se toucher et de « discuter » ! Dans les jours qui suivront, l’équipe du Parc Zoologique de Paris introduira un mâle supplémentaire, toujours progressivement et à la vitesse qu’elle décidera.

Echange de lamantins
Herbert devait quitté le Parc Zoologique de Paris le 28 novembre dernier pour intégrer le ZooParc de Beauval. La raison du transfert est que le Parc Zoologique de Paris souhaite ne conserver que quatre adultes dans le bassin.

Depuis plusieurs mois, l’équipe animalière avait mis en place un entraînement spécifique pour le préparer en douceur à ce transfert. Mais le jour J, Herbert a manifesté des signes de douleurs abdominales : il a alors été décidé de ne lui faire courir aucun risque et de repousser son départ. Ces douleurs n’étaient pas liées au processus de transfert lui-même, qui n’avait pas encore débuté. Après une injection d’antidouleurs, son état s’est vite amélioré et il va maintenant très bien ! Son entraînement et sa préparation reprendront dès les prochaines semaines, pour un départ au cours du premier trimestre 2020.

Un bébé en 2022?
Il faudra un peu de patience car les premières chaleurs de Kalina n’arriveront pas avant 6 à 12 mois, et chez les lamantins, la durée de gestation est de  plus de 13 mois.

Une cartographie ADN de Kai, Husar et Tinus sera réalisée afin de permettre d’identifier la future paternité, difficile à deviner sans cet outil génétique.

En outre, le Parc Zoologique continue de promouvoir le projet de réintroduction du lamantin en Guadeloupe, projet dont une nouvelle version prometteuse, porté par un groupe d’experts internationaux (dont le Parc Zoologique de Paris) placerait la France comme pionnière sur la réintroduction d’un mammifère marin disparu.

Les lamantins du Parc Zoologique de Paris participent aussi à l’avancée des connaissances sur cette espèce par le biais de deux projets de recherche non invasifs à l’horizon 2020, : l’un sur le répertoire vocal et les indicateurs de bien-être de l’espèce ex situ et in situ, l’autre sur la diversité génétique et anatomo-morphologique des lamantins en région Antilles et Amérique centrale.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire