Le Parc des Oiseaux lance un financement participatif pour la réalisation d’un Centre de reproduction spécialisé d’espèces menacées

Le Parc des Oiseaux souhaite renforcer son action en faveur des espèces menacées en créant un Centre de reproduction spécialisé – PROGRAMME BARNABE – qui s’impliquera notamment dans la conservation de 3 espèces européennes : le Vautour moine, le Gypaète barbu et l’Outarde canepetière.

Au printemps 2018, la publication de deux rapports scientifiques alarmants confirme l’accélération de la dégradation des populations d’oiseaux en France et dans le monde :
• Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse. En moyenne, leurs populations se sont réduites d’un tiers en quinze ans.
• 40% des quelque 11 000 espèces d’oiseaux connues dans le monde sont sur le déclin et une espèce sur huit serait menacée d’extinction.

Face à ce constat, le Parc des Oiseaux souhaite renforcer son action en faveur des espèces menacées en créant un Centre de reproduction spécialisé.

Pourquoi un tel projet au Parc des Oiseaux ?
• Une expérience reconnue dans le monde entier
En 50 ans d’existence, le Parc a acquis une expérience et un savoir-faire reconnus internationalement, sur la reproduction d’espèces menacées (pélicans, calaos, vautours…). Ses compétences techniques et son expérience sur l’élevage sont mises à profit dans le Programme Barnabé.

• Les infrastructures 
Le Programme Barnabé nécessitera la création d’une vingtaine de volières et abris (intérieurs et extérieurs) ainsi que d’une cuisine et de locaux techniques dédiés. Il profitera par ailleurs des infrastructures du Parc des Oiseaux telles que la Nurserie et la clinique vétérinaire. L’investissement initial est estimé à 150 000 euros.

• Les moyens humains 
Le fonctionnement de ce centre nécessitera des moyens humains dédiés estimés à 1,5 équivalent temps plein sur l’année. Le coût annuel est évalué à 45 000 euros. Le Parc des Oiseaux mettra à disposition de ce programme ses moyens techniques, vétérinaires scientifiques.

Mais au fait qui est Barnabé ?
Barnabé est un jeune Vautour moine mâle né au printemps 2019 au Parc des Oiseaux. Il a été relâché en Bulgarie, à l’âge de 2 mois et demi. Il a rapidement quitté l’aire artificielle où il avait été installé, s’aventurant chaque jour un peu plus loin. Ses déplacements sont suivis grâce à un dispositif GPS.

© Hristo Peschev / FWFF

Quels seront les objectifs et missions de ce Centre ?
• Sauver les espèces menacées
Le Programme Barnabé concentrera son activité sur des espèces d’oiseaux menacées ou localement disparues à l’état sauvage. Trois espèces sont ciblées pour le démarrage du Programme Barnabé : le Vautour moine, le Gypaète barbu et l’Outarde canepetière. Il assure leur reproduction afin de réintroduire des jeunes dans la nature, en lien avec des programmes nationaux ou internationaux qui ont pour objectif ultime de reconstituer des populations sauvages capables de se reproduire sans intervention humaine.

• Des jeunes relâchés dans la nature 
Le Programme Barnabé hébergera des couples reproducteurs. Les jeunes seront élevés en veillant à ce qu’ils ne s’habituent pas à l’homme avant d’être réintroduits dans la nature dans le cadre de programmes internationaux.

• Un maillon dans une chaîne 
Le Programme Barnabé assure la reproduction et l’élevage des jeunes. La réussite des projets repose sur la complémentarité avec des partenaires de terrain associatifs comme Green Balkans en Bulgarie, ainsi qu’avec les services spécialisés de l’Etat français ou de l’Union européenne.

• Un réservoir génétique
Les couples reproducteurs hébergés au Centre permettront de conserver le patrimoine génétique indispensable pour assurer la sauvegarde de l’espèce jusqu’à ce que les populations soient entièrement stabilisées et viables à l’état sauvage.

Un financement par appel aux dons ?
Un investissement de plus de 150 000 euros sera réalisé en 2020, notamment pour créer 20 volières dans lesquelles seront placés des couples reproducteurs. Pour assurer le financement de cet équipement, le Parc des Oiseaux va recourir au financement participatif sur la plateforme kocoriko.fr. En fonction du montant de leur don (de 5 à 500 euros), les donateurs bénéficieront de contreparties présentées dans le tableau ci-dessous :

Présentation du Parc des Oiseaux
Implanté au cœur de la Dombes il y a 50 ans, le Parc des Oiseaux doit sa reconnaissance et sa notoriété à son exceptionnelle collection d’oiseaux ainsi qu’à la pertinence des modes de présentation mis en œuvre, qui offrent aux visiteurs un véritable tour du monde ornithologique et botanique. Le Parc possède en effet l’une des collections d’oiseaux les plus importantes et les plus diversifiées au monde, et sans conteste la plus importante en Europe. La collection du Parc compte actuellement plus de 60 espèces inscrites au Livre rouge des espèces menacées, établi par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN).

Le Parc des Oiseaux s’attache à sensibiliser le plus grand nombre à la nécessité de protéger et préserver les espèces et biotopes menacés dans la nature. Pour cela, le Parc est engagé aux côtés de grandes institutions nationales et européennes. Ces engagements sont partagés par un très grand nombre de parcs en Europe, permettant ainsi d’assurer des échanges d’oiseaux mais également de connaissances, de compétences et d’expériences.

Le Parc, qui est exclusivement consacré aux Oiseaux, a été désigné Site de loisirs préféré des Français en région Auvergne – Rhône-Alpes dont il est aujourd’hui l’un des Sites touristiques emblématiques. Le site  accueille environs 280 000 visiteurs annuellement et compte 12 000 abonnés.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire