Un nouvel enclos pour les ragondins au Zoo de Bâle

L’ancien enclos des loups du Zoo de Bâle connaît un regain d’animation depuis qu’il accueille 16 ragondins turbulents. Ces rongeurs peuvent être observés même en hiver, car ils débordent d’activité durant la journée.

Le groupe des ragondins du Zoo de Bâle a quitté son enclos près du pavillon des singes pour s’installer dans celui qui appartenait anciennement aux loups. L’enclos a été préalablement aménagé pour accueillir cette espèce de rongeurs.

© Zoo de Bâle

Heureux comme des poissons dans l’eau
Ces rongeurs sociables ont désormais suffisamment d’espace pour nager à loisir dans leur nouvel espace. Et les conditions sont encore meilleures pour observer les particularités de cette espèce. Chez les ragondins, les mamelles se trouvent sur le dos, de chaque côté de la colonne vertébrale. Les petits peuvent donc téter pendant que la mère continue de nager. De manière générale, ces rongeurs sont parfaitement adaptés à la vie dans l’eau. Ils imprègnent leur fourrure, extrêmement épaisse, d’un sébum sécrété par des glandes situées au niveau de la mâchoire et de l’anus. Ainsi, lorsqu’ils plongent sous l’eau pour une durée pouvant aller jusqu’à cinq minutes, leur peau reste entourée d’une couche d’air isolante et ne se mouille pas.

De même, ils disposent d’un système de clapets qui leur permet d’avoir les narines fermées en immersion. Ils ont lèvres supérieures fendues, caractéristiques des rongeurs, qu’ils peuvent fermer derrière leurs imposantes incisives orange quand ils évoluent sous l’eau. Pourvus de pattes palmées, les ragondins sont d’excellents nageurs. On peut les observer se propulser à toute vitesse dans les eaux du Zoo de Bâle.

© Zoo de Bâle

La vie de famille nombreuse
Les ragondins se nourrissent exclusivement de végétaux et vivent en assez grands groupes, divisés en sous-groupes. Ces sous-groupes se composent d’un couple vivant avec sa progéniture. Avec une gestation de quatre mois et demi et des portées de six à huit petits chacune, les ragondins sont très prolifiques. Les petits sont poilus à la naissance et déjà fort bien développés. Ils atteignent la maturité sexuelle à l’âge de cinq mois. Une femelle peut élever deux ou trois portées par an.

Originaires d’Amérique du Sud
Les ragondins sont établis au Zoo de Bâle depuis 1942. L’espèce est originaire d’Amérique du Sud où ses représentants vivent à proximité des rivières et des lacs. Au début du 19 e  siècle, ils ont été chassés pour leur jolie fourrure d’un brun roux, avant d’être élevés dans des fermes en Europe. Des individus s’en sont régulièrement échappés, donnant ainsi naissance à une population bien établie en Europe centrale.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire