Projet d’un refuge pour animaux exotiques dans la province de Liège

Olivier Maeckelberghe, un ancien soigneur animalier, souhaite mettre en place un refuge pour les animaux exotiques. Le nom du refuge est Symboasis qui signifie la symbiose entre l’animal et l’homme avec le havre de Paix.

Actuellement, il y a très peu de structures d’accueil pour les animaux “indésirables” en Belgique, et en province de Liège, il n’existe aucune structure qui permet d’accueillir les animaux sauvages.

Le refuge sera situé sur un terrain de 3Ha appartenant à Olivier Maeckelberghe sur la commune de Saint-Georges sur Meuse. Olivier Maeckelberghe sera épaulé par deux vétérinaires.

© O. Maeckelberghe

Pour un projet antérieur qu’Olivier Maeckelberghe n’a pas pu faire aboutir et qui lui m’a permis, par la suite, de se diriger vers la voie d’un refuge, il avait déjà reçu l’avis favorable consultatif du Collège communal sur son implantation ainsi que celui de la Fonctionnaire Déléguée de la Région Wallonne, sans oublier celui des membres de la CCATM (Commission communale Consultative sur l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité). Il compte à présent déposer une demande de permis unique pour ériger des bâtiments et des enclos, et d’obtenir en parallèle un agrément de la région Wallone pour être reconnu comme refuge, via une fondation d’utilité publique si accepté. Dans le cas contraire, il s’agira d’une Fondation privée.

Les animaux indésirables que le refuge accueillera sont:
• Les animaux issus de saisies (trafic, etc.) par les autorités qui ne savent plus où les placer par manque d’endroits adéquats.
• Les animaux détenus par des particuliers (légalement ou illégalement) qui seraient apportés/abandonnés par leur propriétaire afin d’éviter LE PIRE… Que ces animaux ne finissent dans notre environnement et pourraient pour les espèces les plus opportunistes, devenir invasives!
• Les animaux qui pourraient venir de cirque, passer une retraite loin des pistes
• Les animaux en surplus venant de parcs zoologiques. Cela permettrait d’avoir un centre sur lequel les parcs zoologiques pourront compter comme structure d’accueil/d’attente/de transit. Le site pourrai être un appui pour les espèces communes en captivité permettant aux zoos de mener à bien leurs programmes de conservation ex-situ sur des espèces plus rares…

Afin de trouver des fonds, Olivier Maeckelberghe sollicite des fonds et a lancé une collecte de fonds sur la plateforme Okpal.com où vous pouvez soutenir ce projet. L’objectif est de récolter 300.000€.

La première phase d’investissement  (300.000 €) permettra de poser une clôture périphérique du terrain, construire des enclos pour les espèces invasives (ratons laveurs, tortues aquatiques, muntjacs), une volière mixte (dont la perruche à collier par exemple) et une volière à écureuils (dont le tamia de Sibérie par exemple). Une annexe non contiguë à l’habitation d’Olivier Maeckelberghe d’une surface de 117 m² comprenant une salle de soin et d’observation mais également des loges pour les animaux (intérieures et extérieures). Un second volume d’une surface de 54 m² pour le stockage du matériel, la création d’une cuisine animalière et un garage pour le véhicule aménagé au transport d’animaux.

La seconde phase d’investissement permettra la réalisation d’un bâtiment d’accueil polyvalent comprenant les parties logistiques, de soins, de transit, etc. Un bâtiment comprenant des boxes définitifs pour herbivores et un accès adaptée pour le passage de véhicules lourds et aménagements pour une lutte incendie sur tout le site.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire