En 2019, le Zoo de Bâle franchit la barre du million de visiteurs

En 2019, le zoo de Bâle a enregistré plus d’un million de visiteurs, soit une hausse de 8,5% par rapport à l’année précédente. Cette hausse pourrait s’expliquer par la réouverture de l’enclos des manchots et par les températures clémentes durant l’hiver et l’été. Le zoo de Bâle enregistre également une augmentation des recettes via le don facultatif d’un franc pour la protection de la nature.

© Zoo de Bâle

En 2019, le nombre de visiteurs du zoo de Bâle a augmenté de 8,5% par rapport à l’année précédente: 1 007 150 visites ont été enregistrées. Ce chiffre n’inclut pas les enfants de moins de six ans qui accompagnent les détentrices et détenteurs d’abonnements annuels. Ils seront enregistrés de manière systématique à partir de 2020.

Le nombre d’abonnements est en léger recul: 32 380 abonnements ont été vendus en 2019, contre 33 011 en 2018. Cette baisse s’explique par le passage aux abonnements d’une durée de validité de douze mois qui peuvent être achetés à tout moment, et par l’introduction des bons-cadeaux fin 2019. Ces derniers remplacent les bons pour l’achat d’un abonnement et sont comptabilisés dans les abonnements seulement lors de leur utilisation pour l’achat de l’abonnement.

Promenade des manchots et temps clément
La hausse du nombre de visites (78 911 visites de plus qu’en 2018) s’explique d’une part par le retour des manchots et la reprise de leur promenade très appréciée et, d’autre part, par la météo favorable, propice à la visite du zoo. Les fluctuations du nombre de visiteurs liées à la météo sont le lot de chaque zoo. En 2019, les températures hivernales et estivales plus clémentes qu’en 2018 ont attiré davantage de visiteurs au zoo de Bâle. Les pavillons des animaux ont offert un abri agréable aux visiteurs, même par temps humide ou froid. À l’avenir, le nouveau pavillon des oiseaux permettra aux visiteurs de profiter du zoo quelles que soient les conditions météorologiques. Il est en cours de rénovation et est complété par une nouvelle construction. Sa réouverture est prévue pour le premier semestre 2022

Record atteint avec le franc pour la protection de la nature
En 2019, les recettes consacrées aux projets de protection de la nature soutenus par le zoo de Bâle ont enregistré un record. Introduit en 2016, le franc volontaire de protection de la nature (CHF 1,00 par billet) a permis de lever CHF 289 441 pour la protection de la nature en 2019. Depuis son lancement, plus de 90% des visiteurs se sont acquittés du franc volontaire de protection de la nature lors de l’achat de leur billet d’entrée. Les contributions liées au franc volontaire de protection de la nature ont permis de rapporter CHF 832 041 à la protection de la nature depuis sa création, en 2016. Le zoo de Bâle contribue donc à la préservation des espaces naturels, de leur faune et de leur flore. Par exemple, le zoo de Bâle soutient depuis 2016 le projet «Anti-Poaching» de la «Big Life Foundation» (BLF) au Kenya, avec un don annuel de CHF 50 000. L’objectif du projet dans l’écosystème d’Amboseli-Tsavo est de protéger les éléphants du braconnage et de désamorcer les conflits entre le peuple Massaï et les animaux.

Des pertes à prévoir pour 2020
Le zoo de Bâle a commencé l’année sur d’excellentes bases. L’hiver clément a attiré un nombre exceptionnellement élevé de visiteurs. Il est évident que le zoo de Bâle doit s’attendre à une baisse du nombre de visiteurs en 2020 en raison de la fermeture liée au coronavirus. Les recettes générées par les entrées, les restaurants et la boutique sont supprimées durant cette période. Toutefois, grâce à sa situation financière, le zoo de Bâle sera en mesure de faire face à ses engagements financiers sur plusieurs mois.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire