Naissance unique en France: 2 hyènes rayées à la Réserve zoologique de la Haute-Touche

La Réserve Zoologique de la Haute-Touche est très heureuse de vous annoncer la naissance exceptionnelle de 2 hyènes rayées qui viennent agrandir la famille des 1 500 animaux du plus vaste parc animalier de France, 450 ha.

© MNHN A. Iatzoura

Renouveau exceptionnel chez les Hyènes rayées !
Dans la nuit du 25 juin 2020 la femelle Sira, âgée de 4 ans, a donné naissance à 2 petits, après une gestation de 3 mois. Cette espèce se reproduit très difficilement en captivité, avec seulement 14 naissances dans le monde depuis ces 12 derniers mois. En Europe il n’y a que 13 individus dans l’ensemble des parcs zoologiques, on ne dénombre cette année que 4 naissances de hyènes rayées. La mère garde ses petits à l’abri dans la tanière, elle commence à les sortir peu à peu en faisant preuve d’une grande vigilance. D’ici quelques jours ils commenceront à explorer, par eux-mêmes, leur nouveau territoire pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Une espèce mal aimée et pourtant si utile !
Comme de nombreux autres charognards, pourtant indispensables, la hyène rayée a mauvaise réputation. Parce qu’elle dépose quantité d’os à l’entrée de sa tanière, on la croit voleuse de cadavre, fréquentant les cimetières ! On pense aussi, à tort, qu’elle s’attaque au bétail, ce qui lui vaut parfois d’être abattue par les fermiers. Pourtant, les seuls dégâts avérés sont ponctuellement des attaques sur des cultures car elle est omnivore. Dans certains villages même, les habitants la tolèrent afin qu’elle mange leurs détritus. Elle sert ainsi d’éboueur naturel.

© MNHN A. Iatzoura

Un retour aux sources ?
Cet évènement revêt une symbolique importante pour le personnel de la Réserve !

En juillet 2013 le couple de hyènes rayées, T-Rex et Momose, donnait naissance à Taz. Ils s’en occupèrent parfaitement jusqu’à l’âge de son indépendance. Il fut alors transféré vers un autre établissement zoologique français afin d’y être présenté à une jeune femelle, Shinaï, issue d’une saisie au Liban. Cette dernière, d’origine sauvage, avait été capturée et détenue par un particulier dans des conditions difficiles et les autorités décidèrent de la saisir et de la placer en parc zoologique.

En 2016, Shinaï met bas 3 jeunes femelles qu’elle a eu avec Taz et parmi lesquelles : Sira. Cette dernière fut accueillie à la Réserve zoologique de la Haute-Touche le 18 septembre 2016 et mise en contact avec Kifungo, un jeune mâle de son âge afin de former un nouveau couple de reproduction potentielle. Si les débuts ne furent pas exceptionnellement prometteurs, Sira étant quelque peu intimidée par Kifungo (pourtant très gentil), la suite nous a démontré que les hyènes peuvent être patientes.

L’histoire mouvementée des hyènes rayées continue donc à la Haute-Touche avec la descendance de la petite fille de Momose et T-Rex…

© MNHN A. Iatzoura

Nouveauté 2020 : le parrainage se poursuit sur Ulule !
Plus que jamais, la Réserve a besoin de votre soutien ! Pour vous engager à ses côtés et en faveur de la biodiversité, du 18 juin au 15 septembre 2020, parrainez un animal comme les hyènes rayées sur : www.ulule.com/parrainage-tigres. Les fonds collectés permettront notamment de financer le projet d’extension de l’enclos des tigres de Sumatra, espèce classée « en danger critique d’extinction » par l’UICN.

Abonnez-vous à notre newsletter

* obligatoire